En quoi roulent les stars internationales du foot ?

En quoi roulent les stars internationales du foot ?

Voilà bien des années que le «métier» de footballeur paye plutôt bien, pourvu que l’on brille à l’échelon international. Du coup, être une star du ballon rond donne forcément les moyens de s’offrir une automobile d’exception, ou en tout cas une voiture autrement moins ordinaire. On constate même que la plupart des grands footballeurs optent plutôt pour des bolides sportifs, de clinquantes GT ou de somptueuses berlines.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les véhicules de ces superstars sont à leur image, c’est-à-dire des supercars. C’est le cas notamment de David Beckham, connu pour être un grand passionné d’automobile. C’est aussi l’un des footballeurs les mieux payés de la planète ; ce qui explique qu’il possède déjà une bonne quinzaine de voitures de luxe, dont une Aston Martin, une Audi A8, une Lamborghini Gallardo, une Bentley Continental sans oublier les 4×4 Hummer H2 et BMW X5 (blindé et payé à 175.000 euros). Excusez du peu ! Mais comme certains de ses coéquipiers du Real Madrid, l’attaquant britannique s’est vu livrer il y a quelques mois son propre Audi Q7. Idem pour Zinedine Zidane qui aura désormais tout le temps libre pour rouler (des mécaniques) à bord d’un 4×4 frappé de quatre anneaux sur le front (avez-vous dit coup de tête ?).
L’Audi Q7 figure aussi dans les garages de l’espagnol Raúl et du Brésilien Ronaldo. Deux compatriotes de ce dernier n’ont pas à l’envier. Il s’agit du milieu de terrain Juninho et de l’arrière gauche Roberto Carlos, qui roulent respectivement en Audi A6 et Mercedes CLS. Encore plus puissantes, sont les Porsche plébiscitées par Pedro Miguel Pauleta et Fabien Barthez. Comptez 450 chevaux pour le Cayenne Turbo de l’attaquant portugais et pas moins de 355 chevaux que ne devrait pas stopper le gardien de but français. Autre joueur de l’équipe de France, Thierry Henry est concerné par notre article de la page 15 concernant le rappel des Mercedes SLR. Le français, qui évolue toujours chez Arsenal, conduit en effet un coupé SLR de couleur grise, mais avec conduite à gauche.
Son coéquipier, Florent Malouda, aura nettement moins de soucis mécaniques au volant de son cabriolet Audi A4. Plus mégalo que tout le reste, Djibril Cissé a un faible pour les productions américaines. Outre un Hummer H2 au look assez criard (carrosserie blanche et «tunée», jantes et rétros chromés…), l’attaquant de Liverpool s’est déplacé à la mairie le jour de son mariage en Cadillac DeVille de couleur rouge (assortie à son costume en laine), tandis qu’il s’est offert une Chrysler 300C. D’une teinte grise métallisée, cette américaine aurait pu rester banale si M. Cissé n’avait pas fait peindre sur le capot le portrait de sa fille Ilona. Quant à notre star nationale Noureddine Naybet, il fut l’un des premiers à introduire la Ferrari F430 au Maroc… en rouge écarlate évidemment.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *