Entrepreneuriat social : Académie Henry Ford citée comme exemple

Entrepreneuriat social : Académie Henry Ford citée comme exemple

Tirer profit tout en changeant le monde. Ce slogan est adopté par de nombreux entrepreneurs en herbe et constitue un véritable credo pour ceux inscrits à l’Académie Henry Ford pour l’entrepreneuriat (HFEA, pour Henry Ford Entrepreneurship Academy).

Par Jacques Brent (*)

Les étudiants ayant participé aux ateliers organisés par la filiale marocaine de l’Académie ont déclaré, non seulement vouloir gérer leur propre entreprise, mais surtout gérer une entreprise qui sera amenée à relever les défis sociaux dans les secteurs de la santé à la nutrition, au logement, l’éducation, l’environnement et l’émancipation des femmes et des jeunes.

C’est l’essence même de l’entrepreneuriat social, créer des entreprises qui catalyseront le changement social et économique, une tendance connaissant un succès croissant à travers le monde.

L’entrepreneuriat et l’entrepreneuriat des jeunes surtout, représentant l’un des plus importants moteurs de la croissance en Afrique, constitue un mécanisme puissant qui puise dans la créativité et le dynamisme des gens pour provoquer le changement. Un changement ne s’opère pas uniquement à leur situation personnelle, mais la dépasse pour toucher également leurs communautés. C’est ce genre de perspective qui rend les ateliers, organisés par HFEA, si importants et leur succès de grande portée.

L’Afrique constitue le foyer de la plus grande communauté de jeunes entrepreneurs au monde. Les jeunes en Afrique déploient leurs efforts pour atteindre leur indépendance économique et développer leur identité dans le contexte de la mondialisation, de l’affaiblissement des structures communautaires et d’un système éducatif qui ne les arme pas toujours des compétences nécessaires pour réussir dans des environnements compétitifs.

Depuis sa création en décembre 2015, l’Académie Henry Ford pour l’entrepreneuriat a formé près de 100 entrepreneurs au Maroc à un large éventail d’outils et de compétences essentiels, et à développer l’esprit d’entreprise nécessaire pour nourrir leurs idées créatives, leur permettre d’évaluer la faisabilité de leurs projets et les aider à se lancer et à créer de nouvelles entreprises.

L’Académie exige beaucoup de travail pour être en mesure d’offrir des ateliers qui peuvent potentiellement marquer pour la vie. Une grande partie des travaux de Ford à travers HFEA constitue le résultat de ses partenariats avec d’autres établissements à l’instar de l’Université Virginia Commonwealth (VCU) dirigée par Jay Markiewicz directeur exécutif des programmes d’entrepreneuriat.

HFEA encourage la conviction que l’éducation à l’entrepreneuriat constitue la force économique la plus puissante au monde. Cette croyance encourage l’innovation, pousse à la création d’entreprise, et démontre comment gérer les obstacles qui existent dans les entreprises aujourd’hui. Mais cette éducation à l’entrepreneuriat peut aussi contribuer à la croissance et au développement d’un pays et, éventuellement, à réduire le taux de chômage.

Il est aujourd’hui temps de se tourner vers l’avenir et d’étendre la portée de l’académie. Les futurs entrepreneurs du Moyen-Orient et de l’Afrique sont parmi les plus connectés au monde, mais une initiative telle que des cours pratiques qui familiarisent la prochaine génération de PDG avec le monde des affaires et leur enseignent des compétences pratiques dans le domaine de l’entrepreneuriat et de la culture financière s’avère parfois nécessaire pour encourager leur créativité et leur imagination.

L’inauguration prévue d’une nouvelle branche de l’Académie Henry Ford pour l’entrepreneuriat en Arabie Saoudite en mars prochain, ainsi que le projet d’en lancer plusieurs autres dans différents pays de la région au cours de cette année, témoignent de la confiance qu’accorde Ford à la jeune génération d’entrepreneurs de la région et à sa capacité à profiter de son début de carrière dans l’entrepreneuriat. Chez Ford, nous sommes extrêmement fiers d’en faire partie.

(*) Président de Ford

Moyen-Orient et Afrique

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *