Entretien automobile: Quel type d’huile choisir pour mon moteur ?

Entretien automobile: Quel type d’huile choisir pour mon moteur ?

Voici de quoi vous aider à trouver l’huile idoine qui correspond le plus à votre moteur.

 

1) Ne jamais faire l’impasse sur  la qualité de l’huile

La qualité de l’huile est toujours un facteur très important et indéniable pour la santé de votre moteur. Si elle est de qualité, elle permettra de lubrifier plus efficacement les pistons, mais aussi de mieux huiler le palier/roulement du turbo, qui tourne à plusieurs dizaines, voire des centaines de milliers de tours par minute…

c’est dire s’il est important que la qualité de votre huile doive d’être irréprochable afin d’éviter de «casser» vos coûteux turbos à cause d’une lubrification médiocre (huile de basse qualité, trop vieille qui aurait perdu ses propriétés avec le temps, etc .).
Il faut que la qualité de l’huile soit irréprochable si vous possédez un filtre à particules sur votre véhicule. Attention, certaines marques imposent une norme particulière instaurée par la marque elle-même. C’est, par exemple, le cas avec certaines marques comme Volkswagen, Audi, Seat et Skoda TDI qui nécessitent une huile ayant l’indice 505.01 indiqué dessus.

2) Huile minérale ou de synthèse ?

L’huile minérale provient du pétrole transformé/raffiné, donc de végétaux fossiles qui se sont décomposés en plusieurs millions d’années. En revanche, l’huile de synthèse a entièrement été fabriquée et transformée par l’homme, bien que comme la minérale, elle provienne, elle aussi,  en grande partie du pétrole. Elle offre alors des propriétés quasi parfaites, car elle est de meilleure qualité mais elle est beaucoup plus chère (et inutile sur certains véhicules anciens). Elle est conseillée si vous conduisez dans des climats difficiles, ou de façon «musclée» et sportive. Ce type d’huile a aussi tendance à réduire la consommation puisqu’elle fonctionne mieux à froid, là où les moteurs consomment le plus. Si vos trajets sont généralement courts, elle sera d’autant plus conseillée. L’huile semi-synthèse est, quant à elle, un mélange d’huile minérale et de synthèse.

3) Et la viscosité ?

La viscosité de l’huile qui est indiquée par cette valeur : xW. Le W indique «Winter» (hiver), et la donnée se situe devant (exemple : 10 W). Cet indice indique la viscosité de l’huile à froid et donc sa capacité à résister à de basses températures en restant liquide/fluide et à ne pas durcir. De ce fait, plus le nombre (devant) sera faible, plus l’huile sera correctement opérationnelle dans le froid.

On peut aussi dire que plus le nombre est faible, plus l’huile pourra être exposée à des températures froides sans risquer d’abîmer le moteur (et plus il sera facile de démarrer au passage). Si vous êtes en montagne ou allez régulièrement dans des zones froides, il serait donc préférable que ce dernier soit le plus petit possible (0 est parfait). Une huile 0W tiendra très bien jusqu’à -40°, une 5W jusqu’à -30°, 10W jusqu’à -20° (voire -25) et 15W jusqu’à -15°.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *