Essai Ford Edge: Poigne de fer sous un gant de velours !

Essai Ford Edge: Poigne de fer sous un gant de velours !

Dans la famille des SUV signés Ford, le Edge reste un grand méconnu dans nos contrées et en Europe. Son fief à lui, c’est plutôt les territoires d’outre-Atlantique. Si le Ford Ranger fait partie d’une catégorie à part, le Edge, quant à lui, est plutôt un cousin proche du Kuga. Nous l’avons testé sur différentes routes en Jordanie, des plus impraticables aux plus softs. Le moins que l’on puisse dire est que cet SUV s’est avéré très difficile à prendre en défaut.

Prodigue en habitabilité !

Le Edge n’est pas désagréable à regarder, loin de là ! Sa cosmétique est sans fioriture ni faute de goût. Mahousse, il fait bien 4,81 m de long, pour une hauteur de 1,69 m et pas moins de 1,93 m de largeur. On apprécie notamment son immense calandre à deux lamelles, qui combine le chromé et le noir laqué. Notre modèle d’essai était chaussé de jantes 20 pouces du plus bel effet. On a adoré aussi son capot aux deux nervures et l’agressivité de ses feux à LED qui rend la calandre parfaitement imposante. À l’arrière, feux à LED aussi ! A l’intérieur, on se sent bien lovés dans notre siège qui nous tient bien. La qualité de finition et d’assemblage est au beau fixe avec des plastiques de bon aloi et bien moussés. Ergonomique, le SUV ne propose pas une folle nuée de boutons sur sa planche de bord. Il privilégie plutôt le tactile ou la commande vocale pour prendre le contrôle du système multimédia Sync 2. À l’arrière on est bluffés par l’espace disponible à tous les niveaux : hauteur, largeur et longueur aux jambes. Commandés par simple molette disponible sur le côté gauche, les dossiers de la banquette arrière sont rabattables à 1/3-2/3 grâce à une commande située sur le flanc gauche. Prodigue jusqu’au bout en espace à bord, le SUV propose un coffre d’une capacité de 602 litres pouvant aller jusqu’à 1 .847 litres en rabattant la banquette ! Pas mal du tout !

Il aime la route !

Nous appuyons sur le bouton « Start » de notre SUV et tout de suite, nous débutons nos premiers kilomètres à son bord. Nous retenons tout de suite un point positif : l’insonorisation ! Le véhicule est équipé du système de réduction active du bruit par lequel les enceintes acoustiques de notre SUV produisent des «contre sons» afin d’éliminer certains décibels à la fréquence trop nuisible pour nos oreilles. Même à très haute vitesse, on pouvait converser sans problème et sans avoir à élever la voix. Loin de l’image du véhicule américain pataud et trop flottant, le Edge nous surprend aussi par son dynamisme très « européen » ! Le roulis est parfaitement tenu sous contrôle avec un amortissement qui s’opère par paliers et des suspensions bien équilibrées. Le confort signe donc présent. Sur notre modèle d’essai, le moteur diesel est de 210 ch et 450 Nm de couple. Ce bloc propulse gracieusement notre beau bébé de presque 2 tonnes ! La boîte Powershift à double embrayage et 6 rapports s’avère aussi être un délice dès lors qu’il faut remonter une pente trop raide ou négocier un chemin trop escarpé.

ford-edge-2

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *