Essai Ford F-150: Un mastodonte tout en «alu» !

Essai Ford F-150: Un mastodonte tout en «alu» !

Outre-Atlantique, le Ford F-150 est un blockbuster ! En 40 années d’existence, il a été écoulé à hauteur de 780.354 unités aux Etats-Unis. Un succès à la longévité record pour cet imposant pick-up. Mais qu’est-ce qui fait donc qu’il soit aussi populaire chez les ricains ? Pour mieux y répondre, nous l’avons essayé pour vous ! Voici nos impressions :

XXL !

Notre mastodonte mesure la bagatelle de 5,87 mètres de long et…. de 2 mètres de haut ! Autant dire qu’avec un tel mastodonte, difficile de passer inaperçu et c’est tant mieux ! Et si le véhicule en impose par sa taille gargantuesque, son poids reste exempt de toute surcharge superflue. Le secret ? Tout simplement une architecture révolutionnaire, puisque sa carrosserie et sa caisse sont en aluminium. L’alliage utilisé offre une résistance importante aux éraflures et bosselures. Il résiste à la corrosion et permet de délester le poids du véhicule d’environ 320 kg.

Un look qui plaît…

Côté look, cette nouvelle mouture 2016 du F-150 rompt esthétiquement avec la génération précédente (disponible jusqu’en 2014). La calandre n’est plus courbée, elle est aussi moins large et offre un joli relief grâce à une grille proéminente. Sur notre version d’essai (F-150 King Ranch, plus cossue que la déclinaison XL de base) la grille est chromée et comprend trois lattes. Les phares sont à LED, y compris à l’arrière où ils sont combinés à un hayon aux formes sculptées. Le modèle se décline sous plusieurs formes :
cabines à deux portes, SuperCab quatre portes ou encore SuperCrew quatre portes (notre version d’essai).

Pléthore d’équipements…

La voiture étant haute, un marchepied électrique escamotable se déploie automatiquement sous nos pieds pour nous aider à monter, et ce dès que l’on ouvre la portière. Un must ! À bord, ce n’est pas l’espace qui manque. Notre version King Ranch offre deux larges sièges baquets avec entre les deux une énorme console centrale. A l’arrière, nous avons l’impression d’être installés dans une limousine ! L’équipement est pléthorique. Il comprend entre autres : une caméra de recul (indispensable vu la taille de la bête), le stationnement automatique cher à Ford, le régulateur adaptatif, le GPS…

Deux «atmos» et deux «turbos» au catalogue…

Sous le capot, et en fonction des déclinaisons, on retrouve quatre motorisations différentes. Parmi les plus récentes, le V6 EcoBoost à turbocompresseur dans sa version 2,7 L (325 CV) ou 3,5 L (365 CV). Le véhicule garde également les deux blocs atmosphériques inaugurés déjà sur l’ancienne génération. Il s’agit du V8 de 5,0 L (385 ch) et du V6 de 3,5 L (283 ch). Toutes ces motorisations sont combinées à une boîte de vitesses automatique à 6 rapports. Notre version d’essai était parée du V6 EcoBoost de 3,5 L.

Polyvalent jusqu’au bout des jantes !

A bord de notre F-150, nous n’enchaînons pas moins de 400 km sur plusieurs routes différentes, allant de la rocaille, aux bancs de sable, en passant par les autoroutes, les nationales et la ville. Le moins que l’on puisse dire est que le véhicule, malgré sa taille imposante, se laisse conduire comme une grande berline !
Nous avons été étonnés par la précision qu’offre la servodirection et la suspension infaillible de notre mastodonte «haut sur pattes» ! Le revêtement le plus tortueux de la chaussée sur les routes éventrées ou sur les sentiers bosselés n’était presque jamais ressenti depuis l’intérieur. Autre point fort du F-150, sa polyvalence à toute épreuve. Un atout qui lui permet de s’attaquer à tous les types de public, professionnel comme familial. Finalement, son succès aux USA n’a rien d’étonnant !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *