Essai Golf 7 : Toujours au top !

Essai Golf 7 : Toujours au top !

La Golf aurait-elle sept vies ? En tout cas, 40 ans d’existence et six modèles plus tard, la Golf nous revient sous une 7ème déclinaison. Toujours aussi populaire et prisée du grand public, la Golf a bel et bien évolué. Elle devient un incontournable de la marque, presque comme le serait l’iPhone pour Apple ! Nous l’avons essayé pour vous sur circuit fermé. Voici nos impressions.

 

4 Pas de surcharge pondérale

 

Tout d’abord, revenons sur ce qui a changé au niveau du physique de la bête. Les modifications les plus notables sont, à coup sûr, à relever au niveau aérodynamique. La Golf VII profite, en effet, de sa silhouette plus élancée. Combinée à l’allègement de 100 kg, elle affiche une sobriété record. Les optiques arrières aiguisées et le bouclier avant tourmenté. Plus longue de 5,6 cm, plus large de 1,3 cm, et plus basse de 2,8 cm, la carrosserie de la Golf VII rompt avec sa devancière en gagnant en habitabilité. Les côtes intérieures prennent un centimètre et demi de plus, ce qui fait la joie des occupants de la banquette et ménage leurs jambes. Trois centimètres au niveau des épaules des passagers avant sont également rajoutés. Plus accessible grâce à un seuil élargi et abaissé, le coffre gagne en outre 30 litres de volume de chargement et passe de 350 à 380 litres. De nouveaux moteurs ont été développés tel que le 110 cv qui annonce une consommation de 3.8 L /100 km. Le modèle que nous avions à l’essai n’était nul autre que le fameux 2.0 l TDI finition Caratline.

 

4 Elle vous aide à conduire

 

En matière de technologie embarquée, la nouvelle Golf place la barre très haut. En effet, après que les générations précédentes de la mythique compacte allemande aient rendu accessible, à un large public, les technologies de sécurité comme l’ABS, les airbags et le Programme de stabilité électronique (ESP), cette septième mouture nous amène, pour sa part, toute une série de systèmes d’assistance au conducteur. Il s’agit notamment du système de freinage «multi-collision» (système actif qui protège le conducteur et le passager avant et qui comprend la tension automatique des ceintures de sécurité et la fermeture automatique des vitres), le différentiel autobloquant électronique XDS, le régulateur automatique de distance, le système de surveillance périphérique avec fonction de freinage d’urgence en ville, le Front Assist, le système de détection de fatigue, la dernière version du système Park Assist et Park Pilot ainsi que la fonction Dynamic Light Assist (réglage dynamique des feux de route).  

 

4 Quid de la tenue de route ?

 

Ne dit-on pas que le chiffre sept est un porte-bonheur ? Après avoir mené la bête sur circuit fermé pendant plusieurs tours et dans les virages les plus épineux, on est en mesure d’avancer nos pronostics sur la tenue de route. Sans surprise, la Golf reste l’une des meilleures et des plus sûres de la catégorie. Le toucher de route est précis, la voiture, comme toute bonne traction, ne cherche jamais son chemin et ne piégera pas le conducteur qui va planter les freins dans un virage ou faire une manœuvre brusque. La direction est précise. Ce qui permet de placer facilement les roues avant où l’on veut. La voiture est bien aidée par les assistances électroniques qui font discrètement leur travail. Rappelons que le prix est affiché à partir de 235.000 dirhams pour la version Trendline avec la motorisation TDI de 2.0 l.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *