Essai Honda Civic : 40 ans et pas une ride !

Essai Honda Civic : 40 ans et pas une ride !

La 9ème génération de la Honda Civic permet à la japonaise de fêter d’une belle manière ses quarante ans, loin de ces crises de la quarantaine que l’on entend souvent autour de nous. Pour ne pas oublier d’où elle vient, comme dans beaucoup d’autres pays, le showroom de la marque à Aïn Diab accueille son ancêtre qui a lancé la saga Civic.
Une présentation qui permet de voir l’évolution accomplie par la japonaise qui se projette depuis un moment déjà dans le futur. Rencontre à présent avec une voiture du futur qui a bâti son succès grâce à son passé.
Dans un secteur automobile où les citadines, surtout, ont tendance à adopter un même style, certaines arrivent à sortir du lot. Souvent qualifiés d’Ovni, elles affichent un look en rupture avec les standards en vigueur dans le segment. C’est le cas de la Honda Civic de 9ème génération qui a su capitaliser sur le style inauguré par la Civic Magnetic. Cet Ovni ou plutôt Orni (elle est futuriste, certes, mais elle roule toujours ce n’est pas encore prévu qu’elle vole), a envahi nos routes depuis quelques mois déjà et il faut dire
qu’il est loin de passer inaperçu. L’occasion pour nous d’aller à sa rencontre et nous projeter dans les prochaines années, en matière de style en tout cas.
En effet, difficile de ne pas s’arrêter sur le look de la Civic 9ème du nom. Les habitués qui ont eu l’occasion d’être en contact avec la Magnetic verront en cette nouvelle génération une simple
évolution mais dans le segment des citadines elle garde une longueur d’avance.
Dans une couleur blanche, notre voiture d’essai a su mettre davantage en valeur ses lignes.
A l’avant, la proue de la japonaise impressionne toujours autant avec un regard toujours aussi agressif et des feux étirés. Les feux à LED présents des deux côtés de la calandre mettent en valeur l’unicité du look de la Civic. Tout passe par le regard, et le sien, personne ne passe à côté. Les adeptes de la marque japonaise trouveront une certaine ressemblance entre la face avant de la Civic et celle du coupé CRZ. Mais ce dernier n’est pas le seul à avoir influencé, quelque peu, le look de la Civic 9ème du nom. En effet, c’est de sa grande sœur écologique, Insight, qu’elle tient cet arrière relevé. Les feux arrière forment une sorte d’aileron dont l’effet esthétique est incontestable
mais qui a également pour but d’améliorer l’aérodynamique de la voiture. Avec tous ces éléments, la silhouette de la Civic est reconnaissable et surtout unique et dynamique.
Pour ses quarante ans, la Civic s’est bien évidemment offert un nouveau look, mais elle n’a pas oublié de revoir son intérieur. Puisqu’il n’y a pas que le physique qui compte tout de même. La japonaise a repensé son cockpit de façon à ce qu’il soit plus tourné vers le conducteur et le résultat ne manquera pas de plaire à ce dernier. En effet, face au volant on peut profiter de ce nouveau tableau de bord qui livre toutes infos dont vous avez besoin, à savoir la vitesse, le régime moteur, la consommation… le tout avec un éclairage bleuté qui apaise et offre une bonne lisibilité au conducteur. Mais contrairement aux véhicules futuristes que l’on peut voir dans les films de science-fiction, la console centrale ne comporte pas une liste interminable de commandes mais juste l’essentiel pour une utilisation ergonomique.
Essayée sur les routes casablancaises et leurs incontournables embouteillages, la Civic 9ème du nom a été de très bonne compagnie. Equipée du 1,4 essence développant 100 ch pour un couple de 127 Nm, elle est accouplée à une boîte manuelle à 6 rapports. Grâce à ce duo, elle offre une conduite agréable sans consommer énormément grâce notamment au Start/Stop. Pour réduire davantage la consommation, le mode Econ peut être activé et il faut dire que pour une utilisation urbaine c’est l’idéal avec un cycle de 7 l/100 km, ce qui ne représente que 0,3 l/100 km de plus que les chiffres du constructeur.
Disponible à partir de 199.000 DH, la quadragénaire vit une seconde jeunesse grâce à son look
extérieur et intérieur mais aussi grâce à des motorisations et technologies respectant de plus en plus l’environnement. Comme quoi on a beau venir du futur et se soucier du présent !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *