Essai Hyundai Elantra : Un cinquième opus plein d’atouts…

Essai Hyundai Elantra :  Un cinquième  opus plein d’atouts…

Nous l’avons gardée et conduite le temps d’un week-end entre Casablanca et Ifrane. Et autant vous dire tout de suite que la Hyundai Elantra est le genre de voitures que l’on adopte facilement et qui nous adopte à son tour ! Jamais décevante, elle a rempli son rôle jusqu’au bout, même dans des conditions où la météo n’ a guère été clémente. En effet, nous avons eu droit à des pluies diluviennes et à des brouillards nocturnes à Ifrane. Et la belle a toujours su tirer son épingle du jeu. Bref, personnellement, j’aurais apprécié chaque minute en sa compagnie.

Moderne jusque dans le volant !

Présentée en avant-première en mai dernier, au Salon Auto Expo de Casablanca, l’Elantra en est à sa cinquième génération. Avant 2011, l’année de sa dernière refonte, la berline coréenne était bien différente de la mouture actuelle. Que de chemin accompli donc sur tous les plans. Côté look, le fluidic sculpture qui marque désormais les modèles Hyundai impose un code stylistique indéniablement différent et foncièrement plus dynamique. Le véhicule est donc marqué par un nouveau choix de jantes (15 pouces de série), des feux de jour et feux arrière à DEL et des cadrans redessinés. A l’intérieur, le tableau de bord aux voyants bleus est résolument moderne et reposant. Tout est à portée de main. Le dispositif audio reste contrôlable depuis le volant. La climatisation bi-zone est de série. L’ergonomie et l’équipement sont donc d’emblée les points forts de la belle. Le coffre de 420 litres (rien que ça !) garde la même capacité que sur l’ancienne version. C’est avant tout une familiale ne l’oublions pas! L’équipement de série comprend 6 airbags, l’ABS, l’ESP, mais aussi un dispositif de surveillance de la pression de pneus. L’Elantra reste une option très sérieuse pour les mordus de technologie qui désirent acquérir une voiture parfaitement moderne sans dépenser une fortune. Pour rappel, les prix démarrent à 199.000 dirhams pour la version Confort.

Roulis bien pris en charge…

Dès le démarrage, j’aime la sensation que me procure cette compacte. Le ronronnement du moteur est presque imperceptible à l’arrêt. Lorsqu’il tourne au ralenti, le moteur est un parangon de silence. Mon modèle d’essai (Elite) est pourvu du moteur diesel  1,6L CRDI d’une puissance de 128 cv. Equipé d’une boîte automatique à 6 rapports, il procure une cote de consommation de carburant en cycle mixte de 4,9L/100 km. Dès les premiers kilomètres parcourus, je note une direction bien ancrée et d’une belle lourdeur.

Les suspensions sont volontairement fermes sans beaucoup de débattements, ce qui confère un surcroît de sportivité au véhicule. A grande comme à petite vitesse et malgré les différences de revêtements sur la chaussée, le roulis reste bien pris en charge et le châssis rigide fabriqué à partir d’un acier à haute résistance filtre toutes les vibrations. Malgré les intempéries et fortes averses qui nous avaient surpris sur les sinueux chemins de montagnes du Moyen Atlas à proximité de la ville d’Ifrane, notre voiture d’essai a tenu bon. Aucun phénomène d’aquaplaning ni de glisse n’a été répertorié sur notre véhicule chaussé de pneus Hankook. Gageons que l’ESP y est aussi pour quelque chose.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *