Fiat Doblo : doublement polyvalent

Fiat Doblo : doublement polyvalent

Près d’un million d’exemplaires vendus dans le monde. Tel est le bon bilan commercial réalisé par le Fiat Doblo depuis sa naissance en 2000. Le grand public ne le sait que très peu et en particulier au Maroc où le ludospace turinois coulait une carrière (trop) tranquille, pour ne pas dire confidentielle. Normal, puisque le Doblo opère dans un segment dominé par une concurrence tricolore, à savoir les Renault Kangoo, Peugeot Partner et Citroën Berlingo. Un trio dont le gros des ventes est majoritairement  réalisé par les versions produites localement à la Somaca. Mais l’autre information que peu de gens savent vraiment, c’est que le Doblo, premier du nom, a plus séduit les professionnels que les familles, sur les marchés européens.
Un «écueil» si l’on ose dire que le constructeur italien tient désormais à surmonter avec la nouvelle génération de ce modèle, qu’il présente comme un véritable «family space» (espace pour la famille). «Un véhicule conçu pour répondre aux exigences de fonctionnalité et de confort dans un espace optimisé, pouvant accueillir jusqu’à sept personnes» lit-on sur le dossier de presse du Doblo.
Et pour séduire plus de particuliers, le Doblo a d’abord soigné sa plastique. Fortement inspirée par le regard de la Bravo, sa face avant est nettement plus expressive que celle de l’ancien. On y découvre des grandes optiques profilées vers le haut et une bouche béante en guise de calandre, laquelle peut s’habiller d’une grille en nid d’abeille. Le profil est un tantinet plus dynamique du fait d’une ceinture de caisse inclinée et rétrécissant les surfaces vitrées vers l’arrière. Cette dernière partie, plus conformiste, affiche un hayon vertical qui donne accès à un coffre pouvant cuber jusqu’à 790 litres. Gigantesque ! En fait, ce volume n’est atteint qu’en configuration 5 places puisque, désormais, le Doblo pourra être disponible en version 7 places. C’est l’une des conséquences directes de l’augmentation de ses dimensions. Reposant sur une plate-forme inédite, le Doblo 2010 a vu son empattement augmenter d’environ 20 cm pour atteindre 2,75 mètres. C’est donc tout l’espace habitable qui en profite pour offrir un maximum de confort à ses occupants. C’est ce même but que les trains roulants ont évolué, notamment pour ce qui est de l’essieu arrière doté d’une nouvelle suspension baptisée «bi-link». Cette dernière propose différents tarages en fonction des variantes de la gamme (utilitaire/polyvalente/familiale). Ajoutons à cela que le Doblo est équipé de série d’un contrôle électronique de trajectoire (ESP). Un plus pour la tenue de route et la sécurité active. La présentation intérieure a également fait un bond en avant. Par son design, ses matériaux et ses couleurs, le poste de conduite cherche à plaire au conducteur. Et preuve que ce ludospace a diminué sa fibre utilitaire et accru sa vocation familiale : ses espaces de rangements ont augmenté et ses passagers arrière ont désormais droit à trois fauteuils individuels amovibles pour plus de modularité.
Bref, le nouveau Doblo aura suffisamment d’arguments pour plaire aux familles nombreuses lorsqu’il démarrera sa carrière au Maroc. Et justement, contacté par ALM, Youssef Touhami (directeur marketing de Fiat Group Automobiles Maroc) a confirmé l’introduction de ce modèle à l’occasion du prochain Auto-Expo (mai 2010). D’ici la tenue de ce salon, on sait d’ores et déjà que le Doblo importé sera disponible en deux versions mécaniques : les diesel Multijet 1.6 litre de 105 ch et 2.0 l de 135 ch. Quant aux niveaux de finition, rien n’est encore décidé. Mais la filiale marocaine de Fiat devrait probablement se limiter à deux versions bien équipées (Dynamic et Emotion), plutôt qu’un ticket d’entrée dépouillé (Team) qui fait l’impasse sur des équipements comme l’autoradio CD et la climatisation, qui sont devenues indispensables pour les acheteurs de ludospaces. Reste à voir si la filiale de Fiat pourra proposer ce produit à des prix aussi agressifs que ceux de la concurrence française… Telle est la grande interrogation, mais aussi la clé du succès du Doblo.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *