Fiat Palio TD : Revue de fond en comble

Fiat Palio TD : Revue de fond en comble

Sans exagération, on peut avancer que la Fiat Palio fait de plus en plus l’actualité, alimentant aussi bien des conversations de cafés, que l’intérêt de futurs acquéreurs d’une citadine. Pour Fiat Auto Maroc, cette reconfiguration de la voiture mondiale qu’est la Palio et ses deux variantes (Siena et Palio Weekend) s’inscrit au coeur de sa nouvelle stratégie axée désormais sur l’importation. Les Palio et Siena se veulent donc une entrée en la matière, juste avant les Panda, Punto et autres Idea. Que de nouveautés que la filiale marocaine du constructeur turinois s’apprête à lancer d’ici quelques semaines, à la veille de l’Auto Expo (en mai prochain). En attendant, nous ne nous sommes pas empêchés de passer au banc d’essai la Palio en sa version Diesel, histoire de voir ce que lui vaut de disposer enfin d’un turbo. Mais avant, un petit tour descriptif s’impose…
La nouvelle Palio, a en fait, subi un profond restylage, au terme duquel, elle se distingue notamment par une face avant inédite et vraiment séduisante. Les phares anguleux et épais ont laissé place à des projecteurs plus effilés et placés sous glace translucide. Le capot reçoit désormais deux nervures qui se prolongent jusqu’aux abord de la calandre également redessinées pour la circonstance. Entièrement remodelé et doté d’une large prise d’air, le bouclier avant contribue, lui aussi, à donner plus de personnalité à cette Fiat, avec même un soupçon d’agressivité. Pour le reste, la ligne générale évolue peu, hormis quelques changement ça et là. On remarquera, ainsi, des feux arrière retouchés, des antibrouillards lenticulaires ou encore de nouveaux rétroviseurs extérieurs à coque profilée et peinte de la même couleur que la carrosserie, qui, au demeurant, autorisent une parfaite rétro-vision.
Mais tel n’est pas le changement le plus marquant à bord. Car, à peine installé dans son siège, le conducteur sentira d’emblée la différence. Volant réglable, instrumentation revisitée et intégrant un compte-tours, nouvel habillage des sièges, console centrale à commandes plus ergonomiques et digitales… l’intérieur de cette Fiat se veut nettement plus moderne et en accord avec celui des productions concurrentes. Mais à quelques exceptions près, puisque, si la finition est de bonne facture, la qualité de certains plastiques n’est toutefois pas exempte de critiques. Autre grief, les espaces de rangement, assez présents à l’avant, manquent cruellement à l’arrière. Qu’importe ! Car, la dotation en équipement a fait un sérieux bond en avant, offrant, dès l’entrée de gamme le double airbag, la direction assistée, le verrouillage centralisé et commandé à distance, le vitres avant électrique, l’autoradio cassette à 4 HP, l’ouverture du coffre de l’intérieur… Notre version d’essai, elle, met carrément le paquet en disposant de la climatisation, des jantes en aluminium, et de l’ABS avec répartiteur électronique de freinage (EBD). De quoi lui permettre de mieux rivaliser dans la catégorie et attiser encore plus notre curiosité quant à son comportement routier.
Au démarrage à froid, ce 1.7 litre turbodiesel est, comme bon nombre de moteurs à «mazout», légèrement vibrant. Un phénomène qui disparaît rapidement, faisant place à un certain agrément de conduite. Fort de ses 72 ch de puissance pour un couple de 134 Nm, ce 1697 cm3 donne plus d’allant à cette Palio et se laisse titiller aux environs des 3.000 tours/min. En ville, il autorise de bonnes relances et rend les dépassements nettement moins lymphatiques que ceux qui caractérisaient l’ancienne Palio Diesel. Les performances profitent également de l’ajout du turbo, avec une vitesse maxi de 164 km/h (contre 150 auparavant) et une consommation moyenne désormais inférieure à 6 l/100 km. Enfin, la direction assistée est onctueuse, tandis que les suspensions n’avouent pas de lacune, au même titre que le freinage est sain et bien dosé entre les quatre roues.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *