Fiat Panda : Minimaliste mais robuste !

Fiat Panda : Minimaliste mais robuste !

Petite par sa taille, mais énorme par sa robustesse, la Fiat Panda a su conquérir nos cœurs. Vaillante, pratique, polyvalente, elle a séduit des milliers de personnes au Maroc et ailleurs, malgré la concurrence de sa sœur, la Fiat Uno. En dépit de sa rusticité, la Panda est une voiture amusante à conduire, et il n’est pas rare de l’apercevoir encore sur autoroute à 120 à l’heure ! Cette semaine, nous avons choisi pour vous cette lilliputienne minimaliste mais ô combien charmante.  

A mi-chemin entre la Fiat 500 et la 127…

Produite par le constructeur italien Fiat Auto de 1980 à 2003, la Panda s’est très vite révélée être un redoutable best-seller. Elle a été dessinée par Giorgetto Giugiaro et fut considérée comme une interprétation moderne de la Citroën 2CV. C’est-à-dire une voiture moderne, simple, facile à utiliser et à entretenir. Présentée en février 1980 et commercialisée immédiatement, la Panda fut bien notée pour son style novateur, développé deux ans plus tard lors de la conception de la Fiat Uno.

Dans la gamme, au niveau encombrement et habitabilité, la Panda se situe entre les Fiat 126 – Cinquecento et les Fiat 127, mais aussi sa sœur rivale Uno. Sa grande notoriété est due à sa robustesse, à sa longévité (23 ans de production), à son très faible coût d’achat comme d’entretien. Elle fut également produite en version quatre roues motrices, très prisée en montagne.

«Urban car»

Beaucoup de dispositifs contribuent au rôle de « voiture de ville » de la Panda : la banquette arrière peut être pliée à plat pour en faire un lit rudimentaire, voire enlevée entièrement pour augmenter l’espace de charge. Tous les sièges sont recouverts de tissu démontable pour être lessivés, de même pour le dessous du tableau de bord. Certaines Panda possèdent même un toit en toile pour la transformer en cabriolet.

La Panda est la première voiture de grande série du Groupe Fiat Auto, dont l’ingénierie de la carrosserie est confiée à un prestataire extérieur de renom : Giugiaro. L’assemblage de la Panda utilise la banque d’organes Fiat, comme les moteurs et la transmission, dérivés de la Fiat 127. La Panda a également été produite en version tout électrique, rechargeable sur n’importe quelle borne de 220 volts pour une autonomie de 200 km. Certaines Fiat Panda possèdent même une boîte à vitesse automatique !

Restylages furtifs et 5 versions !

Pendant les 23 années de sa commercialisation, la Panda évolue peu, tant en options qu’en versions. A peine a-t-elle eu droit à deux restylages furtifs (1980-1986 et 1986-2003) et un restylage (en 1992). La Panda 30, quasiment réservée au marché italien, n’était pas exportée ailleurs, notamment au Maroc. Elle est animée par un moteur bi-cylindre, refroidi par air, de 652 cm3, provenant de la Fiat 126 (30 ch et 0 à 100 km en 28,1 secondes).

La Panda 34 se veut pour sa part très entrée de gamme, avec, par exemple, suppression de l’essuie-glace arrière, ou encore des appuie-têtes. Elle bénéficie d’un moteur 4 cylindres de 843 cm3, développant 34 ch, celui de la Fiat 850. Cette version fut fabriquée en Espagne par Seat, et réservée au marché espagnol puis à la clientèle française et allemande (34 ch pour une puissance maximum de 125 km/h).

C’est la Panda 45 qui fut commercialisée au Maroc. Elle possède un moteur 4 cylindres 903 cm3, dérivé de celui de la Fiat 127. Une version spéciale, la 45 Super, est proposée dès 1982, avec de meilleurs équipements, tels le rétroviseur jour/nuit, les cendriers arrières, une boîte 5 vitesses…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *