Focus : la révolution foudroyante d’Opel

Focus : la révolution foudroyante d’Opel

À chacun son tour. Après Citroën, Fiat et Ford, c’est Opel qui a su radicalement changer son image et entamer sa projection vers le futur. Merci qui ? D’abord, à l’Insignia. Ensuite, à l’Astra. Puis, très bientôt à la nouvelle génération du minispace Meriva, ainsi que l’automobile eléctrique Ampera. Leurs points communs : un design très réussi, une qualité de fabrication toujours élevée et des intérieurs aussi modernes que sophistiqués. C’est à croire que toutes ces nouvelles Opel jouent la carte de l’excellence dans leurs segments respectifs. Si bien qu’elles (les nouvelles Opel) «ont reçu pas moins de 40 prix internationaux au cours des 12 derniers mois», a rappelé Opel dans un communiqué de presse. Ainsi et en plus de coiffer les ventes de son segment en Allemagne et en Europe (plus de 177.000 ventes depuis son lancement), l’Insignia croule sous les récompenses. La «Voiture de l’année» 2009 a aussi reçu le label orthopédique «AGR» pour l’ergonomie de ses sièges avant, puis remporté le prix de la meilleure berline (face à 37 rivales) auprès de quelque 358.000 lecteurs du magazine «ADAC Motorwelt». Mais encore ? L’Insignia a aussi été élue «Voiture la plus fonctionnelle de l’année», «Meilleure voiture de société de l’année», ou encore «Meilleure familiale de l’année» à travers différents pays d’Europe. À son tour, la nouvelle Astra s’est déjà couverte d’une pléiade de prix tout aussi convoités. Finaliste à la troisième place à l’élection de la «Voiture de l’année» 2010, la compacte d’Opel a, entre autres, décroché le «Trophée Auto», décerné par les lecteurs d’Auto Zeitung, ainsi que le prix «TOPauto 2010» attribué par le journal allemand «Motor-Informations-Dienst». Mais surtout et avant même son lancement commercial, la nouvelle Astra a remporté haut la main le désormais célèbre «Volant d’Or», distinction allemande, mais décernée par des lecteurs et internautes européens. Aujourd’hui et moins de trois mois après son lancement, la nouvelle Astra a déjà atteint le cap des 50.000 commandes… fermes! Quant à l’Ampera, son contenu technologique prouve qu’elle est déjà prête pour le grand rendez-vous : celui des automobiles électriques. Elle y sera même au diapason lorsqu’on sait qu’elle peut parcourir 60 kilomètres à l’électricité pure grâce à sa batterie au lithium-ion et qu’elle dispose même d’une autonomie de 500 km en utilisant l’électricité que lui fournit un petit moteur thermique. Des prestations qui n’ont pas laissé de marbre le jury de l’Automobile Magazine qui a octroyé à l’Ampera son «Trophée de l’Innovation». Bref, c’est comme si un vent agréablement foudroyant s’était abattu sur la marque à l’éclair qui, au passage, a terminé l’année 2009 à plus 31% avec plus de 339.000 véhicules vendus dans le monde, soit sa meilleure performance depuis 2005. Enfin et peu de gens le savent, mais Opel est un constructeur plus que centenaire. Plus précisément, la «marque au Blitz» fête en 2010 sa 111é année d’existence. Une occasion qu’il saisit pour annoncer l’arrivée d’un nouveau niveau d’équipement sur son catalogue. Baptisée «111», cette finition premium confirme la montée en gamme et le retour en force d’Opel parmi ses concurrents teutons.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *