Ford Fiesta : Au volant de la citadine la plus en vue

Ford Fiesta : Au volant de la citadine la plus en vue

Lancée depuis avril dernier, la nouvelle Fiesta occupe désormais la deuxième place sur le segment des citadines polyvalentes importées, avec près de 900 unités vendues à fin août dernier. L’actuel best-seller de Ford au Maroc s’est «arraché» des showrooms avec une moyenne mensuelle de 200 exemplaires et même plus, à l’image du pic enregistré en juillet (256 unités). Pour comprendre cet engouement, il faut d’abord jeter un coup d’œil sur cette petite et contempler son faciès agressif, ses galbes musclées et ses belles lignes tendues. Pourtant et au-delà du style, c’est sur le plan dynamique que la Fiesta s’apprécie le plus. Nous en avons fait l’expérience durant quelques jours, au volant de la version 1.4 TDCi.
Première constatation : l’incroyable agilité et aisance de conduite de cette auto en milieu urbain. Merci à la direction à assistance électrique, dont la souplesse soulagera les petits bras féminins, faisant de la Fiesta une reine des carrefours. Mais avec un coffre de presque 300 litres, une banquette suffisante pour 3 personnes et un diesel économique (4,2 l/100 km en cycle mixte), elle est capable de s’échapper des villes. Certes, avec 68 chevaux de puissance (160 Nm), le 1.4 TDCi de la Fiesta ne peut faire des miracles, mais il reste agréable à conduire, d’autant plus qu’il est accouplé à une boîte précise et bien étagée. On apprécie également le bon filtrage des suspensions, ainsi que le freinage pourvu –de série– d’un ABS.
La présentation intérieure dénote un sursaut d’originalité, notamment en finition «Titanium», notre modèle d’essai. Le poste de conduite reçoit ainsi une instrumentation des plus modernes, avec le rétro-éclairage des compteurs, un habillage brillant en V sur le volant et surtout une console centrale remontant en pupitre lequel est surmonté d’un écran. Un ensemble dont les fonctions et les commandes dénotent une inspiration évidente de l’univers de la téléphonie mobile. À ce propos, on remarquera que la Fiesta est l’une des rares citadines à disposer d’une interface Bluetooth pour téléphone et d’une reconnaissance vocale multifonctions. Toujours par rapport à ses rivales, la Fiesta marque le pas par sa planche de bord recouverte d’un matériau soft au toucher. Idem pour le mœlleux des sièges qui s’ajoute à une longue liste d’équipements pour faire de cette voiture, un moyen de transport confortable au quotidien. En effet et pour 185.000 DH, prix (TTC) de ce modèle, le propriétaire de la Fiesta TDCi Titanium en a vraiment pour son argent, ayant droit à : la climatisation automatique, le régulateur de vitesse, des jantes aluminium de 16 pouces, 7 airbags (dont un pour les genoux conducteur) et un autoradio CD-MP3 avec commandes au volant et connexion USB pour iPod. Enfin, au chapitre des griefs, on ne regrettera que quelques carences, comme l’absence d’accoudoir central à l’avant, l’inexistence de rangements aux places arrière ou encore, la sonorité du moteur lorsqu’on le démarre à froid. Bref, rien de grave pour ternir un bilan largement positif, qui inscrit la Fiesta un cran au-dessus de ses rivales. Ce n’est donc pas pour rien qu’elle caracole dans les ventes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *