Ford Focus II : une Mondeo en réduction

Ford Focus II : une Mondeo en réduction

Avec plus de 6 millions d’exemplaires produits et vendus, la première génération de la Focus a bel et bien été un joli succès pour Ford. Ce constat est partagé de part le monde. Et c’est également le cas quand on parle du marché marocain, dans une bien moindre mesure bien entendu, où l’importateur marocain de la marque à l’ovale bleue a pu se tailler près de 9 % de part de marché dans le segment M1, celui des berlines compactes.  Dans ces ventes, c’est la version tri-corps, c’est-à-dire à malle arrière, qui s’est le plus vendue. Et c’est la nouvelle carrosserie de cette
version, ainsi que la version cinq portes, qu’ALM est allé découvrir en Côte d’Azur. Plus précisément, c’est à Nice que Ford Europe a convié, les 21 et 22 avril, la presse à des essais internationaux de son nouveau bébé, la Ford Focus II dans ses variantes quatre et cinq portes. Forte d’une nouvelle orientation stylistique, la Focus II, et sans révolutionner le genre, se dote d’arguments infaillibles pour se tailler une belle part du gâteau dans la catégorie des berlines compactes.
Et le moins que l’on puisse dire est que la filiation, surtout de la version quatre portes, avec la grande sœur  Mondeo est plus que parente. A commencer par la face avant, dont le dessin des projecteurs et de la calandre sont plus parlants. Ensuite, à l’arrière, la forme des blocs de feux donne indéniablement cette impression de déjà vu (sur une Mondeo), d’autant plus qu’ils se greffent sur une malle arrière droite et assez imposante. Pour le reste, l’auto affiche des lignes extérieures agressives et dégage un aspect plus cossu que celui de sa devancière. De sa devancière justement, la nouvelle venue garde notamment les passages de roues proéminents. Tout le reste change: la face avant perd de son originalité pour se rapprocher de celle du C-Max et la ligne de toit, plus inclinée, rend l’auto visuellement moins dynamique.
A l’intérieur par contre, la Focus II a plus d’un atout à faire valoir. A commencer par la planche de bord, plus classe, est habillée de matériaux de meilleure qualité et qui ne sont pas sans donner une bonne impression de confort. L’habitabilité progresse également grâce à un empattement en augmentation.
En augmentation également, les dimensions de l’auto. 4,34 mètres, ce qui fait de la Focus II l’une des berlines compactes les plus longues du marché. Voilà qui sera également bénéfique pour l’habitabilité à bord et en particulier aux places arrière. Même topo lorsqu’on se penche sur le coffre: 385 litres, c’est une des meilleures valeurs.
Mais tout cela se paye au niveau du poids, environ +100 kg par rapport à la Focus première du nom.
Côté châssis, la première Focus faisait référence dans le secteur et cette nouvelle génération risque bien de continuer à dicter sa loi puisqu’on annonce des trains roulants encore plus rigoureux qu’auparavant tandis que le confort devrait aussi être en hausse. Côté moteur, les puissances s’échelonnent de 80 à 145 ch en essence et de 90 à 133 ch en diesel.
Concernant la version cinq portes, celle-ci arbore un trait assez agréable que la première mouture. La découpe inclinée de la partie arrière donne même un côté dynamique à l’ensemble.
La longueur progresse par rapport à la berline, avec 13 cm supplémentaires à 4,47 m. C’est au chapitre de l’intérieur que les progrès les plus évidents ont été enregistrés par la Ford. Légèrement plus haute que la berline, la SW profite aussi d’une hauteur sous pavillon augmentée (+3 cm). Les ingénieurs se sont surtout attelés à offrir un coffre facile d’accès, avec un volume de 482 Litres reste inférieur à la concurrence. La Focus SW peut offrir jusqu’à 1525 Litres de charge utile en rabattant la banquette.
L’enjeu représenté par la remplaçante de l’ancienne génération de la Focus est capital pour Ford. La catégorie des compactes, nommées aussi petites familiales, ou berlines moyennes (segment M1 ou C) comme celle des SW (station wagon) restent les plus importantes en Europe. D’ailleurs, la Focus I était la voiture la plus vendue au monde. Au Maroc, le volume des ventes, motorisations essence et diesel confondus, de la Focus I a été apprécié en 2004 à 567, avec 5% des parts du marché.  La Focus II fera-t-elle aussi bien? Nous le saurons bientôt.
En attendant, et si on ignore encore les détails des versions qui seront importées, on sait au moins que l’importateur marocain (Scama, groupe Auto-Hall) démarrera sa commercialisation d’abord en motorisations essence et que les configurations d’équipements seront sensiblement plus étoffées. Attendue au Maroc au début du quatrième trimestre de cette année, la Focus II sera commercialisée à des prix tournant autour de 190.000 DH. Elle viendra ainsi batailler contre les références de son segment (Renault Mégane et Toyota Corolla). Et au vu de ses atouts, elle semble bien armée pour s’imposer.

• DNES à Nice
Tarik Qattab

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *