Ford Mondeo 2.0 TDCi : La totale

Ford Mondeo 2.0 TDCi : La totale

Jusqu’ici un peu boudée par les Marocains, la nouvelle Mondeo est en passe de voir enfin décoller ses ventes. «Boudée», car la clientèle de ce segment –celui des berlines familiales– ne jure que par le diesel, lequel n’a été introduit au catalogue de la Mondeo importée qu’en décembre dernier. En revanche, les trois finitions de ce modèle ont été d’emblée disponibles. Y compris la Titanium X, qui est la plus chic et qui nous a été prêtée à l’essai. Parmi les particularités extérieures de cette version, on remarquera notamment de belles jantes alu de 17 pouces et surtout les placages de chrome au niveau de sa calandre, laquelle est agencée en deux parties et grillagée tel un coupe-frites. Pour le reste, on ne présente plus cette berline dont la ligne à la fois statutaire et élégante suscite amplement de l’émotion. Pour ne pas trop s’étaler sur ce point, on pourrait seulement dire que les designers de cette voiture l’ont crayonnée avec beaucoup de goût et suffisamment de passion. Au-delà de ses atours, c’est par son gabarit que la Mondeo en jette, puisqu’elle s’étend sur 4,84 mètres, soit autant qu’une Mercedes Classe E ou qu’une BMW Série 5 ! Et c’est ce qui explique que cette Ford surclasse ses rivales en matière d’habitabilité. La banquette arrière est plus que suffisante pour trois adultes, elle est spacieuse. Idem pour le coffre qui, tout en intégrant une roue (galette) de secours, affiche un volume de 535 litres. Géant !
Pourtant, ce n’est pas ce qui frappe le plus dès que l’on s’installe à son bord et surtout à son volant. On découvre que la Mondeo fait la part belle aux équipements de confort et à l’électronique embarquée. Cela, dès sa finition la plus basique (Trend) qui offre notamment, la climatisation automatique à deux zones (avec diffuseurs à l’arrière), l’ordinateur de bord, les rideaux pare-soleil sur les vitres arrière, le capteur de pluie, l’allumage automatique des phares ou encore, l’autoradio CD avec commandes au volant.
Même pour ce qui est de la sécurité, cette berline fait le plein d’une foison d’airbags (frontaux, latéraux, rideaux et genoux-conducteur), une alarme, ainsi qu’un ABS avec répartiteur et amplificateur de la force de freinage. A tout cela, la dotation Titanium X ajoute une sellerie en cuir et Alcantara, le toit ouvrant, le réglage électrique du siège conducteur, les sièges avant chauffant, l’accès et le démarrage sans clé, le contrôle électronique de stabilité (ESP), les phares au xénon à éclairage directionnel, ainsi que le régulateur de vitesse. Ces deux derniers gadgets, avec la navigation intuitive dans le menu de l’ordinateur de bord ou encore, le kit Bluetooth-Ford Convers+ (option à 5.000 DH) intégrant la reconnaissance vocale pour diverses commandes (téléphone, climatisation, autoradio…), sont autant de sophistications qui transforment la Mondeo en vitrine technologique et facilitent la vie du conducteur.
En effet, en mettant le régulateur de vitesse sur 120 km/h sur l’autoroute, le conducteur a non seulement de très faibles chances de se faire arrêter par la police, mais il laisse aussi et surtout son pied droit se reposer.  Pourtant, la Mondeo diesel est une sacrée invitation à la conduite. Avec 140 chevaux et une fonction Overboost qui augmente temporairement le couple (de 320 à 340 Nm), ce 2.0 TDCi (turbo diesel à rampe commune) s’avère un régal au volant. Souplesse à bas régime, disponibilité des reprises, facilité des dépassements… ce moteur, à lui seul, rend incontournable la Mondeo dans l’offre des familiales diesel.
Du reste, on apprécie le silence de roulement, le confort des suspensions sur mauvais revêtement et l’agrément de sa boîte de vitesses. Une transmission manuelle, aussi bien précise que bien étagée pour ce qui des rapports et leurs changements. Dans le même sillage, la disponibilité d’une sixième vitesse, fait que le tout est parachevé d’un bon bilan de consommation, avec une moyenne de 5,9 l/100 km (cycle mixte) et même moins de 5 litres en conduite extra urbaine, comme l’autoroute. Bref, que de qualités pour cette grande berline qui atteint les 379.000 DH en version «TDCi Titanium X», soit sa finition la plus embourgeoisée. Raisonnable, au même titre que les 295.000 DH qu’il faudra débourser pour la Mondeo Trend, soit son ticket d’entrée, mais diesel bien sûr.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *