Ford Mondeo Titanium X

Ford Mondeo Titanium X

Ford vient de lancer deux nouveaux moteurs puissants qui feront partis de la gamme de la Mondeo : un Diesel à rampe commune et un V6 essence. Baptisée Titanium X, cette série limitée spéciale met encore plus en valeur le Diesel de la gamme Mondeo. Entièrement inspirée de la ST220, cette nouvelle gamme constitue en fait une évolution raffinée des récents propulseurs 2.0 litres Diesel qui alimentent les Mondeo actuelles. Avec un couple qui se hisse à 400 Nm, le Titanium X peut se targuer d’être la génératrice Diesel 4 cylindres la plus athlétique de sa catégorie.
Le Titanium X constitue indéniablement la résultante d’un excellent travail de fond entrepris par Ford dans le domaine de la propulsion Diesel. Techniquement, cette nouvelle gamme de la Mondeo Titanium X offre un moteur 4 cylindres Diesel Duratorq 2.2 TDCi 155ch. avec un couple maximum de 400 Nm. Le moteur 2.2 litres TDCi peut être associé au niveau d’équipement Trend et Ambiente, chaque fois avec la boîte manuelle à 6 vitesses. Pour mieux coller au caractère de ces blocs, le Titanium emprunte plusieurs éléments sportifs de la ST220 : pare-chocs avant plus affirmés, avec des garnitures chromées dans la calandre. Sans oublier des feux antibrouillards haute intensité repoussés aux extrémités et renfoncés dans des logements de couleur noire. La garde au sol a naturellement été abaissée, tandis que la voiture est chaussée de jantes 18 pouces à 15 branches. Dans l’habitacle, l’ambiance est particulièrement «techno». Elle le doit notamment aux incrustations en métal poli sur le tableau de bord, un pommeau de vitesses est en aluminium brossé et une sellerie en cuir en alcantara noir rehaussé de piqûres argentées. Globalement, l’équipement est complet d’un point de vue confort de conduite avec un régulateur de vitesse, un capteur de pluie et de luminosité et des sièges avant climatisés. À noter également que le confort routier de la Mondeo n’est pas handicapé par le châssis surbaissé.
L’amortissement est agréable mais ferme, parfaitement étudié pour une conduite virile. Les deux motorisations pourront compter sur une boîte à 6 vitesses Durashift et sur les qualités intrinsèques du châssis emprunté à la ST220. Concernant la TDCi Duratorq 2.2 de 2198 cm, celle-ci se présente comme un subtil mélange de puissances (155 ch – 114 kW à 3500 tr/min) et de couple (360 Nm à 1800 tr/min seulement). De plus, la fonction de suralimentation du TDCi permet même de pousser le couple jusqu’à 400 Nm dans certaines circonstances. Ce Duratorq est une version évoluée du 2.0 litres de la Mondeo.
Les cm supplémentaires ont été obtenus en allongeant la course de piston de 86,0 à 94,6 mm. L’augmentation de cylindrée améliore la motricité notamment à bas régime, puisque dès 1300 tr/min, la voiture peut se relancer sans souffrir. Les performances sont en regard des efforts de conception : 0 à 100 km/h en 8,7 secondes, 60 à 100 km/h en quatrième en 5,8 secondes et vitesse de pointe de 220 km/h. À noter qu’il faudra une certaine habileté au levier de vitesses pour reproduire ces performances car la Titanium X ne dispose pas de boîte automatique. La consommation moyenne annoncée est de 6,1 l aux 100 km. À côté du moteur Diesel, la gamme essence « hautes performances » accueille un nouveau bloc musclé. Ce Duratec 3.0 V6 de 204 chevaux (150 kW) reste tout de même un poil moins performant que le 3 litres de la Mondeo ST220. En effet, ce 2697 cm est basé sur un bloc-cylindres robuste en fonte d’aluminium organisé en deux bancs de trois cylindres d’un alésage de 89 mm chacun, inclinés à un angle de 60 degrés.
Ce moteur à quatre arbres dispose d’un régime maximal de 6350 tr/min. Monté transversalement et compact, ce Duratec ne veut travailler qu’avec une boîte manuelle.
En montant dans les tours, cette Mondeo peut passer de 0 à 100 km/h en 7.9 secondes. On appuyant sur l’accélérateur, le véhicule arrive, quelques instants plus tard, à la vitesse maximale de 240 km/h. Dans ces conditions, la consommation risque d’exploser et d’être bien au-dessus des 10,3 litres moyens annoncés. En sommes, le Titanium se distingue par son élégance athlétique et son habitabilité intérieure généreuse. Ses performances portent résolument Ford aux avant poste du Diesel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *