Ford Mustang GT : Bullitt est en ville

Ford Mustang GT : Bullitt est en ville

A l’image de la Corvette, de la Chevrolet Camaro ou de la Pontiac Firebird, la Ford Mustang fait partie de ces légendaires sportives américaines qui ont fait rêver plusieurs générations. Mais parce qu’elle a au compteur une belle carrière (lire encadré), la Mustang est devenue au fil des ans un mythe régulièrement revisité. La toute nouvelle génération porte le nom de sa première année commerciale pleine, c’est-à-dire Mustang 2010. En attendant, elle a déjà fait son entrée au catalogue de Scama, l’importateur de Ford. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette «muscle car» sera le plus beau vecteur d’image pour cette marque, qui profite déjà d’une bonne notoriété au Maroc. Par rapport à la précédente génération de la Mustang (2005), la nouvelle conserve l’allure générale, elle-même affichant un fort accent nostalgique. Ceci étant, il y a bien eu des changements. Ainsi, le regard devient plus agressif, non seulement du fait d’un capot plus bombé à l’avant et de projecteurs «nerveux», mais également au niveau des flancs où l’on voit des passages de roue plus proéminents. Le profil et l’arrière ont gagné en fluidité, avec une ligne de toit plongeante et une poupe aux blocs de feux plus affinés intégrant la technologie LED. À l’intérieur, le style très américain est toujours de mise, avec une planche de bord massive et deux compteurs balisés en chiffres et caractères typiquement Sixties. Les puristes apprécieront également les placages en aluminium véritable, ainsi que le volant à trois branches flanqué de l’emblématique logo de Mustang. Preuve que cette Ford ne sacrifie pas l’équipement sur l’autel de sa sportivité, elle offre entre autres des sièges en cuir (chauffants et à réglages électriques à l’avant), un détecteur de pression des pneus (de 18 pouces), un autoradio CD/MP3 (commandé au volant) et même un système de communication par commande vocale. Et pour pouvoir attirer à la Mustang les acheteurs qu’elle convoite, l’importateur a retenu comme moteur non pas le V6 de 210 chevaux, mais bien le 4,6 V8 puissant de 315 ch (et 325 Nm de couple). Une mécanique suffisante pour faire virevolter ce bolide sur l’asphalte et largement noble au vu des tarifs arrêtés. Comptez 459.000 DH pour la version manuelle et 489.000 DH pour la Mustang à boîte automatique.


Mustang, une sacrée carrière


En lançant la première Mustang en 1964, Ford allait révolutionnerl’image même de l’automobile américaine, jusqu’alors figée comme latraditionnelle voiture du «père tranquille». Grâce à son look, sesperformances et son prix abordable, la Mustang première du nom atteintle million d’unités produites après tout juste 2 ans de carrière ! Unrecord pour une voiture de sport, qui restera longtemps inégalé. Lesannées se suivent, le succès perdure et les Mustang évoluent avectoujours autant de sportivité et de charisme. 45 ans après sanaissance, la Mustang affiche 9 millions de ventes au compteur ettoujours la même philosophie du modèle originel : celle du coupétypiquement américain. Celui-là même qu’un certain Steve McQueen avait–himself– malmené dans les rues de San Francisco lors du tournage deBullitt en 1968. Un autre grand monument… cinématographique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *