Ford offre 15.000 dollars américains à un projet marocain

Ford offre 15.000 dollars américains à un projet marocain

Octroyé par son Fonds pour la conservation et l’environnement

En fournissant les financements et la visibilité nécessaires, Ford espère encourager la dissémination d’efforts locaux similaires qui serviront de catalyseurs de changement au niveau de toute la planète.

Le constructeur automobile Ford vient d’octroyer une subvention de 15.000 dollars américains à un projet environnemental marocain. Un programme présenté par «l’Association Ouaourint pour le développement et la coopération», basée à Bzou dans la région de Tadla-Azilal et intitulé «Préservation des voies navigables : Wadi Al Abid». Selon les initiateurs, ce projet a pu obtenir la première place dans la catégorie Ingénierie de la conservation.

Un projet qui lutte contre la pollution des eaux

«Co-gagnant de cette première place aux côtés de l’association libanaise «Arcenciel», le projet marocain bénéficiera des fonds fournis par Ford et qui sont destinés à lutter contre la pollution des eaux alimentant la communauté de Bzou au niveau de la partie Nord-Ouest de la province marocaine d’Azilal», précise la même source.

En détail, le projet se base sur deux principes. Il s’agit, en premier, de la préservation et la protection des ressources en eau et des ressources halieutiques des différents facteurs de pollution qui existent, tels que les déchets ménagers ou encore les résidus d’engrais agricoles et de pesticides chimiques.

Quant au deuxième principe, il consiste en l’exploitation rationnelle de l’eau conjuguée à l’amélioration des techniques d’exploitation, en particulier dans le domaine de l’agriculture. «Depuis près de deux décennies, Ford Motor Company s’est engagé en faveur de la conservation et de la durabilité dans la région, en octroyant près de 2 millions de dollars à des projets environnementaux locaux», précise Mark Ovenden, président de Ford au Moyen-Orient et en Afrique.

A propos de l’offre de Ford, il indique que l’entreprise est particulièrement fière de pouvoir responsabiliser les particuliers, mais aussi les organisations locales, entre autres. «En fournissant les financements et la visibilité nécessaires, Ford espère encourager la dissémination d’efforts locaux similaires qui serviront de catalyseurs de changement au niveau de toute la planète», enchaîne-t-il.   

Un succès prémédité

«Les 15.000 dollars octroyés par les subventions Ford, ajoutés aux 10.000 dollars qui ont été attribués en tant que subventions l’année dernière, contribueront grandement à la réussite de ce projet de préservation des voies navigables», se félicitent les initiateurs.

Outre le Maroc, d’autres bénéficiaires de subventions émanant du Fonds Ford pour la conservation et pour l’environnement, et présents en Iraq, en Jordanie et au Liban, ont pu tirer profit de cette contribution. Ainsi, près de 102.000 dollars ont été attribués, lors de cette édition, à des porteurs de projets dans les domaines de l’éducation environnementale, de l’environnement naturel et de la conservation.

Pour rappel, le Fonds Ford reçoit, chaque année, toute une série de candidatures provenant de plusieurs pays arabes. En à peine 18 années d’existence, l’initiative Ford Grants est devenue l’une des plus importantes de son genre dans la région.

Quant aux lauréats, ils sont sélectionnés par un jury indépendant composé d’universitaires et de dirigeants d’organisations environnementales régionales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *