Ford S-Max TDCi 7 places : Bienvenue à bord

Ford S-Max TDCi 7 places : Bienvenue à bord

A ne pas confondre avec le C-Max, monospace compact de Ford, le S-Max est l’autre monovolume de la marque à l’Ovale Bleue, mais doté d’une troisième rangée de sièges. C’est un sept places qui vient réclamer sa part du (petit) gâteau que représente le marché du monospace au Maroc. Un modèle que l’on ne peut appréhender que positivement lorsqu’on apprend qu’il a reçu le titre très prisé de «Voiture de l’Année 2007» en Europe. On rappellera à cet égard que le S-Max s’était imposé devant huit finalistes de taille, dont l’Opel Corsa et le C4 Picasso de Citroën.
Et comme les 58 journalistes spécialisés qui forme le jury de cette élection, on ne peut rester indifférent face au S-Max. «Quelle gueule !», devrait-on nous exclamer lorsqu’on voit le faciès très agressif de ce monospace. Ses phares remontant sur les ailes, sa calandre quasi-verticale, ses gros antibrouillards ronds ou encore les deux écopes de son bouclier, sont autant de détails qui accentuent son regard acéré. On apprécie également ses flancs musclés et le dessin recherché de sa partie arrière et notamment ses feux bicolores qui jouxtent les deux extrémités inférieures de la lunette. Mais surtout, on est subjugué par le profil bas, dynamique et presque «fuselé» du S-Max. Bref, un traitement stylistique qui s’inscrit à la lettre et en conformité avec le «Kinetic Design», la nouvelle tendance esthétique de Ford.
A son tour, l’intérieur du véhicule ne manque pas d’originalité. Première particularité qui saute aux yeux : le frein de parking type aviation. Le poste de conduite n’a rien à envier à celui d’une berline haut de gamme: inserts façon aluminium brossé, volant multifonctions, siége conducteur réglable électriquement en hauteur. Idem pour ce qui est des équipements proposés dans cette dotation «Titanium 7 places». On y trouve, entre autres, des airbags frontaux, latéraux, rideaux et genoux (conducteur), le régulateur de vitesses, l’autoradio CD (commandé au volant et pouvant être connecté un baladeur numérique), l’ordinateur de bord, l’allumage automatique de phares, les miroirs de courtoisie éclairés, ainsi qu’une climatisation à régulation électronique bi-zones.
L’utilisation nocturne du S-Max nous a permis d’apprécier non seulement son instrumentation rétroéclairée agréable et réglable en intensité, mais également l’éclairage extérieur des seuils des portières et ce, dès le déverrouillage des ouvrants.
Bien évidemment et vu l’architecture monovolume du S-Max, les places arrière profitent d’aérateurs placés sur les montants centraux. Grâce à deux strapontins escamotables au plancher, ce monospace peut passer de 5 à 6 ou 7 places en un temps deux mouvements. Le volume du coffre évolue alors de 285 litres (7 places) à 1.051 dm3 (5 places), voire 2.000 dm3 si l’on ne conserve que les sièges avant. L’habitabilité ne manque pas au même titre que les espaces de rangement, présent en nombre suffisant.
De quoi emmener famille et bagages en voyage dans le plus grand confort. En cela, le S-Max peut aussi compter sur ce qui loge sous son capot. En effet, avec ses 140 chevaux (pour un couple de 320 Nm), ce 2.0 TDCi nous a plus que convaincu. Ses accélérations vigoureuses et sa disponibilité à bas régime autorisent les dépassements en toute quiétude. Le tout dans un silence de fonctionnement et en l’absence de toute vibration. Bien suspendu, le S-Max ne nous a déçus ni lors des passages en courbe sur route et autoroute ni au travers des inégalités de la chaussée urbaine. Et justement, en ville, la conduite du S-Max n’apparaît aucunement difficile du fait de son gabarit qui, finalement, n’est pas plus grand que celui d’un gros 4×4. Seul bémol: les manœuvres de stationnement gagneraient à se faire assister (et faciliter) par un radar de recul. Un accessoire disponible en option et qui vous sera monté en concession pour même pas 1.000 DH.
Cela nous amène à parler du prix d’achat de ce modèle, fixé à 389.000 DH dans sa finition Titanium 7 places. Il est, de ce fait, une bonne alternative pour l’acheteur d’une grande berline, d’un break haut de gamme ou même d’un 4×4. Par rapport à ce dernier, le S-Max a deux roues motrices en moins et donc une consommation plus avantageuse. Cela, d’autant plus que son moteur est accouplé à une boîte manuelle à 6 vitesses.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *