Formule 1 : La fin d une saison particulière

Formule 1 : La fin d une saison particulière

Cette saison est de loin l’une des plus particulière depuis les débuts de la Formule 1. Avec huit vainqueurs différents, elle a maintenu le suspense jusqu’à la dernière course. Mais c’est une fois encore, Baby Schumi qui a remporté son 3ème titre  consécutif après un début de course catastrophique. En effet, Vettel est parti en tête-à-queue dès le premier tour après avoir été heurté à l’arrière par Bruno Senna. Devant faire 4 arrêts au lieu de 3, il a pu remonter le classement pour se ranger 6ème. Une place qui lui a permis d’être consacré avec 3 petits points d’avance sur Fernando Alonso. L’Espagnol a donné tout ce qu’il avait au Brésil pour se classer 2ème juste derrière Jenson Button qui est monté sur la plus haute marche du podium. Devant son public, Felipe Massa qui s’est assuré de garder son volant pour la prochaine saison, a signé une belle 3ème place. Mais cette saison reste bien particulière à plus d’un titre. A commencer par le nombre de vainqueurs Alonso, Vettel, Webber, Hamilton, Button, Räikkönen, Rosberg, Maldonado, ont tous remporté au moins un Grand Prix cette année. Le vice-champion du monde espagnol  a été un grand acteur du début de saison avec trois succès flamboyants en Malaisie, à Valence et en Allemagne. Mais c’est Vettel, qui a été l’homme fort de la fin de saison. Sa voiture n’était, certes, pas aussi performante que sa devancière, mais cela n’a pas empêché l’écurie autrichienne de se voir couronner une nouvelle fois au classement des constructeurs. Cette saison marque également, la fin de la carrière du septuple champion du monde, qui n’a remporté aucune victoire depuis son retour avec Mercedes. Mais comme l’a si bien dit, Sebastien Vettel : «Il ne faut pas oublier tout ce que Michael a fait dans sa carrière, il a dominé comme jamais dans l’histoire de la F1. Heureusement pour moi, depuis trois ans, j’étais dans une voiture plus rapide que la sienne». Cette année, on aura au moins entendu parler de pilotes comme Maldonado ou encore le Français Grosjean qui a réalisé un bon début de saison avant d’enchaîner des erreurs qui lui ont valu des sanctions de la FIA, alors qu’en temps normal, ce sont les mêmes noms qui revenaient. Mais il y a une chose qui n’a pas changé, c’est le talent et la capacité de Vettel de revenir au premier rang quelle que soit la situation. Jamais 2 sans 3 ! Vivement l’année prochaine alors.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *