Honda Asimo : en visite au château de Windsor

Honda Asimo : en visite au château de Windsor

Voilà plus de deux décennies que Honda a démarré le développement d’Asimo. Un petit robot humanoïde qui symbolise la capacité d’innovation et la compétence technique du constructeur automobile japonais. Du coup, tous les moyens sont bons pour socialiser ce robot et profiter de ses sorties médiatiques. La dernière en date a eu lieu bien loin de l’Empire du soleil levant. En effet et durant la première quinzaine du mois courant, Asimo s’est envolé pour le Royaume-Uni. Où ça ? Au château de Windsor !
Etait-ce un voyage d’affaires ou un déplacement politique officiel ? Ni l’un, ni l’autre. Plutôt une visite dans la pure courtoisie britannique. Plus précisément, le robot de Honda s’est rendu dans l’emblématique château de Windsor, soit l’une des principales résidences de la monarchie royale britannique. Située à une heure (de train) de Londres, mais aussi non loin des quartiers généraux de Honda Motors UK, cette ancienne forteresse millénaire a été transformée en palais royal. Asimo n’y a pas rencontré la Reine Elisabeth (qui y séjourne généralement durant les fêtes de Pâques), mais plutôt quelques ados chanceux. En fait, le robot est venu féliciter les neuf groupes qualifiés à la finale du concours «Reaching for Gold».
Il s’agit d’un concours annuel, organisé dans le Sud-Est de l’Angleterre et visant à encourager des groupes de jeunes (jusqu’à 10 personnes) quant à développer des idées innovantes qui peuvent les distinguer dans la société. Sponsorisé par Honda, ce challenge est destiné à des jeunes, âgés de 14 à 19 ans, et en particulier ceux issus d’un milieu défavorisé ou atteint d’un handicap corporel.
Asimo a donc félicité chacun des neuf groupes qualifiés à la finale, puis fait étalage de ses capacités face à une jeune assistance réunie dans l’un des hall situé dans l’entre-sol du château. Capable de porter des objets, de se déplacer comme les êtres humains, de dialoguer et d’agir avec eux et même de les assister, Asimo a déjà effectué plusieurs petites prouesses. Il avait notamment remis un bouquet de bienvenue à la Reine Marguerite II du Danemark lorsqu’elle était venue visiter le siège de Honda au Japon, en novembre 2004. Il avait même dirigé l’Orchestre Symphonique de Detroit en mai 2008. Et dans l’une des vidéos qui circulent sur YouTube, on peut le voir courir et même monter des escaliers. Mais il ne réussit pas à tous les coups dans cette dernière mission. Preuve que l’erreur n’est pas qu’humaine, elle peut aussi être robotique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *