Honda CR-V : premier lifting pour un second souffle

Honda CR-V : premier lifting pour un second souffle

Lancée en 2007, l’actuelle génération du Honda CR-V a droit à son restylage de milieu de vie. Objectif : maintenir ce 4×4 face à une concurrence plus nombreuse et plus affûtée. D’où, un léger lifting dont il faut un œil assez vif pour remarquer les changements. Ces derniers se limitent à des boucliers remodelés et l’ajout de quelques chromes ici et là. Mais c’est techniquement que le CR-V a vraiment évolué. Au menu : de nouvelles suspensions et un diesel qui gagne en puissance. Il s’agit du 2.2 litres qui s’appelle désormais i-DTEC (au lieu de i-CTDi), développe 150 ch (contre 140) et peut être associé à une boîte automatique à 5 rapports. Par ailleurs, les ingénieurs annoncent avoir amélioré le confort acoustique dans l’habitacle de -5 décibels. Une insonorisation fruit d’une meilleure isolation de la partie moteur. Seul bémol, ce modèle n’est toujours pas disponible en 2 roues motrices comme le proposent ses nouveaux concurrents (Ford Kuga, VW Tiguan).

Toyota Auris : la même en un peu mieux
Au prochain Salon de Genève (du 4 au 14 mars), Toyota n’a pas prévu de grande nouveauté, mais une Auris dont la ligne a été retouchée afin d’être, disons, «moins discrète». Plutôt léger, ce restylage concerne principalement les projecteurs avant et les feux arrière. Les premiers évoluent plus par leur fond noirci et que par leur forme, tandis que les seconds affichent une couche supérieure blanchie. Ajoutons à cela des boucliers redessinés et un nouveau becquet pour le hayon et voilà tout le travail réalisé par les designers afin d’accroître le sex-appeal de ce modèle. Du reste, le constructeur japonais annonce une qualité en hausse sur l’Auris 2010, mais aucune amélioration sur le plan mécanique. Va-t-on voir si tous ces menus progrès pourront faire oublier le style (trop) sage de cette compacte face à des rivales, comme les Renault Mégane, Ford Focus, Honda Civic et autre Mazda3, dont l’originalité du design constitue bel et bien le principal motif d’achat.

Mini Countryman : le premier «mini» SUV
Très attendu par la clientèle Mini, le premier crossover de cette gamme arrive dans les mois qui viennent. En attendant, Mini vient de révéler les premières photos et infos de celui qu’elle a baptisé Countryman. On y découvre un véhicule haut sur pattes et affichant des atours stylistiques –logiquement– très proches d’une Mini. Plutôt destiné à la route ou à la piste, ce soft-roader ne disposera d’une transmission intégrale qu’en option. Mais ce qu’il faudrait remarquer, c’est que le Countryman est le premier grand modèle de Mini. Il mesure 4,10 mètres, offre 5 vraies places et abrite un «grand» coffre de 350 litres. Serait-ce suffisant pour séduire une nouvelle clientèle et doper les ventes de la marque ? On verra. Ce qui est sûr, c’est qu’après la citadine, le cabriolet et le break, la famille Mini s’agrandit… Reste à voir jusqu’où ira l’élargissement de cette gamme. Une limousine qui frôle les 5 mètres ? Beaucoup moins probable qu’un petit roadster racé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *