Honda Legend 3,5 V6 : Prestige et discrétion

Dans le segment des routières, la marque Honda a toujours été dignement représentée depuis l’apparition de la première Legend, au milieu des années 80. Une grande berline dont la nouvelle génération, quatrième du nom, constitue toujours le porte-drapeau du deuxième constructeur japonais et illustre tout son savoir-faire technologique. Et c’est justement par ce type d’arguments que la routière de Honda veut – et peut – rivaliser avec les références de son segment et qui sont principalement allemandes et étiquetées «haut de gamme». D’ailleurs, à ce niveau-là, la Legend ne manque de rien, si bien qu’aux Etats-Unis, elle est vendue sous le badge d’Acura, le label de luxe de Honda.
Pourtant, la nouvelle Legend n’est pas de ces japonaises qui affichent ostentatoirement leurs attributs esthétiques. Une face avant presque passe-partout, un arrière ramassé et des surfaces sans fioritures, ne font pas la faiblesse de cette voiture, mais bien sa force et même un atout de taille : la discrétion. Pour autant, sa robe est loin d’être banale. Les sculptures de son capot, ses répétiteurs de clignotants ou encore sa ceinture de caisse haute, sont autant de détails qui en font une berline actuelle et bien dans l’air du temps. En outre, et c’est ainsi que l’on ouvrira le bal des sophistications, l’extérieur de la Legend est «technologique» dans le sens où il abrite plusieurs gadgets de confort et de sécurité. Les phares bi-xénon disposent de l’éclairage adaptatif AFS, tandis que le rebord de la malle intègre une caméra de recul pour visionner le stationnement à l’arrière. A son tour, le capot, dit actif, peut se soulever d’une dizaine de centimètres en cas de choc avec un piéton, histoire d’éloigner ce dernier des parties contondantes (moteur, pare-brise…).
Et des friandises high-tech, la Legend en regorge encore plus dans son intérieur et ses entrailles. Mais d’abord, c’est par sa présentation que l’habitacle séduit. Du cuir perforé, des boiseries laquées, de l’aluminium anodisé… les matériaux nobles de la Legend ne laissent aucune place à la critique. Idem pour ce qui est de la finition et de l’assemblage.
S’installer à son bord, c’est goûter à l’onctuosité de ses sièges avant enveloppants et offrant un confort absolu à travers leurs réglages électriques (y compris le support lombaire) et leur fonction chauffage ou ventilation. A l’arrière, le bien-être des occupants n’a pas été oublié : espace aux jambes suffisant, aérateurs d’air conditionné et rideaux pare-soleil sur les trois côtés vitrés. Et avec un coffre de 452 litres, la Legend est même bien parée pour les longs trajets. Cela, d’autant plus que ce modèle joue la carte du tout compris en terme d’équipement. Régulateur de vitesse, module Bluetooth pour téléphone, installation audio de grande qualité (chargeur 6 CD avec décodeur MP3 WMA et système Bose à 10 HP), système GPS, climatisation à régulation électronique séparée (gauche/droite), toit ouvrant… le tout sans oublier l’aspect sécuritaire assuré par huit airbags, un contrôle électronique de trajectoire ou encore et dans un autre registre, une alarme volumétrique. Une pléthore d’équipement qui n’empêche pas cette japonaise d’être facile au quotidien. A titre d’exemple, lorsqu’on enclenche la marche arrière, ce n’est pas que l’écran de la console centrale retransmettant les images de la caméra qui s’allume. Il y a aussi le rideau pare-soleil de la lunette qui se rétracte en même temps que le rétroviseur droit s’incline pour laisser voir le trottoir.
Mais si l’on a titré que cette Legend «adhère à toutes les situations», c’est bien pour faire allusion à sa tenue de route, servie par une transmission intégrale permanente ultra-sophistiquée et qui constitue d’ailleurs l’un de ses principaux points forts. Il s’agit du système SH-AWD, qui fait encore mieux que le Quattro des Audi, puisqu’il répartit le couple moteur non pas par essieu, mais roue par roue, en fonction de l’adhérence. Trop fort !
Et si elle ne dispose pas d’un Diesel, la Legend peut en revanche se targuer de son excellent V6 essence. Un 3,5 litres de 295 chevaux (et 351 Nm) qui recourt toujours à la technologie VTEC (système de calage variable des soupapes), brille par son silence de fonctionnement comme par ses accélérations. Cela, d’autant plus qu’il est accouplé à une boîte automatique à 5 rapports avec mode séquentiel et palettes derrière le volant.
Tout cela, la Legend l’offre pour 650.000 DH. Une facture intéressante pour ceux qui veulent contourner l’étoile, l’hélice et les quatre anneaux, avec autant de confort et de sportivité, mais avec une bonne dose de discrétion. En d’autres termes, si vous êtes bourgeois, mais adeptes du «vivons cachés, vivons heureux», la Legend est bien celle qu’il vous faut.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *