Honda va lancer le monospace FR-V

Honda va lancer le monospace FR-V

Honda n’a jamais négligé la famille. Il lui a d’abord concocté l’Odyssey, un grand monospace dépassant les cinq mètres de long et accueillant sept places. Une capacité identique à celle du Stream, avec lequel le constructeur japonais a été, en 2001, le premier à inaugurer une nouvelle famille de véhicules : les «breakospaces», c’est-à-dire, des voitures à architecture mi-breaks, mi monospaces compacts. Et c’est justement dans cette dernière catégorie, très en vogue actuellement, que l’absence de Honda commençait à se faire ressentir.
Aujourd’hui, le FR-V (Family Recreational-Vehicle) est là pour y remédier, avec, pour principale caractéristique, une configuration intérieure originale de six places sur deux rangées. Mais avant tout, il peut compter, parmi ses atouts, sur une ligne extérieure très séduisante. Comme tout monocorps digne de ce nom, le FR-V puise le dynamisme de sa carrosserie dans une remarquable inclinaison du pare-brise en prolongement avec le capot plongeant.
A ce niveau-là, on remarque une face avant des plus fluides et des plus belles, arborant une calandre à lamelles chromées et des projecteurs effilés qui remontent sur les ailes. A leur tour, les flancs affichent une certaine dose de style avec une surface convexe en bas de la carrosserie et une longue nervure en parallèle avec la ceinture de caisse, qui se prolonge jusqu’au coffre. Ce dernier, reçoit une lunette dont la forme s’apparente à celle d’une Audi A2, tandis que sa découpe, à la fois carrée et mordant dans le bouclier, favorise un seuil bas de chargement. Celui-ci, d’une capacité de 439 litres en configuration normale, passe à 1.049 litres une fois les dossiers arrière rabattus et à 1.600 litres et plancher plat lorsqu’on escamote totalement les sièges. Spacieux, le FR-V l’est également à son bord, fort d’une carrosserie longue de 4,29 m dont 2,68 m vont à l’empattement. Des mensurations extérieures proches de la moyenne de ses concurrents, à l’inverse de son aménagement intérieur. Celui-ci renvoit directement à un constat : le Fiat Multipla a fait des émules ! Le monospace turinois avait été en effet le premier et le seul à proposer une disposition intérieure de 3+3, c’est-à-dire six places disposées sur deux rangées. A l’avant, cette architecture, astucieuse et intelligente a été rendue possible grâce d’une part, à l’implantation haute du levier de vitesses et offrant un plancher plat (déjà adoptée par la Civic) et d’autre part, des sièges indépendants dont deux centraux montés sur des rails. En plus de pouvoir coulisser, le siège avant central se veut aussi multi-fonctionnel, pouvant être transformé en tablette ou en large accoudoir.
A ce titre, retenons au passage que les sièges avant abritent sous leur assise des espaces de rangement supplémentaires, qui s’ajoutent aux autres rangements (boîte au niveau du tableau de bord, porte-monnaie rabattable, porte-gobelets triple à l’avant, vide-poches sur les contre-porte, etc). Selon les concepteurs du FR-V, Honda entend favoriser (avec cette disposition 3+3) la communication familiale, et notamment la relation entre parents et enfants. Car, quel enfant n’a jamais rêvé de voyager à l’avant, entre papa et maman ? Ces derniers pourraient aussi le surveiller de près s’il est agité de nature… Pour sa sécurité, comme celles des autres occupants, Honda s’y est bien attelé en dotant tous les sièges de ceintures à trois points et les places avant de deux airbags frontaux, dont un vaste se déployant sur une largeur de 86 cm pour protéger les deux passagers. A ce niveau, on remarque une planche de bord rectiligne, dont la console centrale s’étend en largeur et dont les principaux instruments s’illuminent dès qu’on insère la clé de contact.
Mécaniquement, le FR-V fera confiance, lors de son lancement, à deux blocs essence «maison». Il s’agit du 1.7 litre VTEC de 125 ch et du 2.0 litres i-VTEC de 150 ch. Si le premier est associé à une boîte de vitesses mécanique à 5 rapports, le second reçoit une transmission manuelle à six vitesses, comme sur le 2.0 i-CTDi de 140 ch. Ce dernier, un Diesel «common rail» qui dopera bientôt les ventes de l’Accord au Maroc, arrivera sous le capot du FR-V en 2005. En attendant, le premier monospace compact de Honda fera une entrée très remarquée à l’automne prochain, juste après avoir attiré les curieux au stand de la marque lors du prochain Mondial de Paris.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *