Hyundai a accru ses ventes mondiales en novembre

Hyundai a accru ses ventes mondiales en novembre

Les ventes mondiales de Hyundai ont progressé de 3,1% sur un an en novembre grâce à la vigueur de ses exportations. C’est ce qu’a annoncé le constructeur coréen dans un document transmis aux autorités de marché sud-coréennes, puis repris et diffusé par de nombreuses agences de presse. Ce constructeur, qui forme avec Kia Motors le sixième groupe automobile mondial en terme de volume de ventes, a vendu un total de 259.310 véhicules durant le mois dernier, contre 251.431 en novembre 2005. Parmi les modèles les plus demandés localement, le 4×4 Santa Fe a trouvé plus de 9.000 nouveaux acheteurs en Corée du Sud durant le seul mois de novembre.
Certes, Hyundai Motor avait enregistré un léger fléchissement en octobre dernier, mais auparavant et d’un mois sur l’autre, ses ventes avaient enregistré une hausse de 14,4% et ses exportations avaient avancé de 16,7%. Au total et sur la période allant de janvier à novembre 2006, Hyundai a vendu 2,42 millions de véhicules, soit 7,4% de plus qu’il y a un an.
Dans le même document, Hyundai précise avoir exporté 205.483 voitures, soit 5,1% de plus qu’un an plus tôt. D’après les statistiques du ministère du Commerce coréen, les exportations de tous les constructeurs automobiles du pays ont progressé de 17,4% en valeur au mois de novembre. En revanche, les ventes nationales de Hyundai se sont inscrites en baisse de 3,7% pour atteindre 53.827 unités. Cela, alors que le marché automobile sud-coréen profite d’une conjoncture favorable, ayant enregistré une augmentation globale de 6,2%, durant le même mois toujours.
Pour autant, Hyundai conserve son statut de premier constructeur de la Corée du Sud avec une part de marché de 50%. Un leadership que la marque entend entretenir et conforter par le biais notamment d’une communication tous azimuts. C’est ce qu’a fait comprendre un porte-parle de Hyundai, Jake Jang, qui a déclaré en substance : «Nous prévoyons de mettre en place des campagnes de promotions agressives pour attirer davantage de clients». Par ailleurs, Hyundai pourra compter sur l’arrivée de nouveaux produits, ainsi que l’augementation de sa capacité de production. Dans ce registre, le constructeur coréen poursuivra la construction de son usine en Tchéquie, située à Nosovice, dans le Nord-est du pays. Une unité industrielle, dont le coût d’investissement dépasse un milliard d’euros, et dont la mise en service est prévue courant 2008. Usine qui produira la version définitive de la compacte Arnejs, qui a été présentée lors du dernier Mondial de l’Automobile de Paris. Actuellement, le premier constructeur coréen dispose d’usines en Turquie, en Chine, en Inde et aux Etats-Unis. Point commun entre ces pays : ils correspondent tous à de gros marchés automobiles et donc une importante source d’exportation pour Hyundai. A eux seuls, ils se partagent d’ailleurs 80.620 unités des quelque 205.000 exportations mondiales réalisées par la marque en novembre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *