Hyundai Accent : La mutante

Hyundai Accent : La mutante

Jusqu’il y a quelques mois encore, la Hyundai Accent était plus connue sur le marché automobile national comme une petite berline au look passe-partout et ayant comme premier atout son prix doux. Une recette qui n’a que fonctionné durant plusieurs années, puisqu’il s’est vendu plus de 4.500 exemplaires depuis le lancement du modèle sortant en 2006. Aujourd’hui changement de donne avec la septième génération de ce best-seller qui n’a gardé de sa devancière que le nom. Une façon de dire qu’il s’agit non seulement d’un changement total (ou «full model change» comme on dit dans le jargon automobile international), mais d’une réorientation radicale de ce modèle.

Fruit de la «Fluidic Sculpture»
Avec son regard expressif, son profil dynamique et ses nombreux effets de style, la nouvelle Accent va enfin faire tourner les têtes. C’est clairement le but recherché par les designers de la marque, qui s’est tracée comme nouvelle feuille de route stylistique le «Fluidic Sculpture», laquelle prévoit –comme son nom le laisse deviner– des formes fluides et des surfaces sculptées. Une voie que la nouvelle Accent n’a pas été la première à inaugurer. D’ailleurs, ses atours anguleux et ses (trois) volumes équilibrés font tout simplement penser à une (nouvelle) Sonata en réduction. Au passage, les fidèles de la marque auront vite remarqué que la filiation avec les autres et récents modèles de la gamme est évidente. Un constat auquel renvoie directement le traitement de la face avant qui reprend une calandre hexagonale en deux parties, similaire à celle des i10, i20 et ix35. Au design métamorphosé s’ajoutent des mensurations accrues qui confirment ce que voit la rétine, c’est-à-dire une berline plus statutaire et ayant une vocation un cran plus familiale.

L’espace intérieur d’une grande
L’ancienne Accent était «cataloguée» comme une «citadine sedan» dans la classification mise en place par l’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (Aivam). Un segment auquel ne devrait plus appartenir cette nouvelle mouture de l’Accent, qui prend 90 mm en longueur (à 4,37 mètres), dont 70 mm vont à l’empattement (2,57 m). Voilà qui explique pourquoi cette nouvelle Hyundai offre l’habitabilité d’une compacte tricorps, y compris au niveau des jambes pour les trois passagers de la banquette. Le coffre n’est pas en reste, avec un volume de 370 litres, voire près de 1.400 l si l’on sacrifie les places arrière. Hormis ses valeurs chiffrées, c’est par sa présentation intérieure que l’Accent laisse penser à un changement de statut. La montée en gamme s’affiche à travers des matériaux plus cossus qu’il s’agisse des tissus de la sellerie ou des plastiques de la planche de bord, laquelle constitue l’autre gros changement intérieur. Avec son mouvement ondulé et sa nouvelle console centrale et ses commandes agencées de façon plus ergonomique, le poste de conduite est bien celui d’une automobile moderne. Un adjectif qu’elle est loin d’usurper lorsqu’on voit le nombre des aspects pratiques qu’elle propose (de série) et parmi lesquels on pourrait notamment citer l’ouverture du coffre et de la trappe à carburant de l’intérieur, le filet de retenue de bagages au plancher et surtout la possibilité de connecter un iPod à l’autoradio CD-MP3.

Deux dotations, une seule motorisation
Et puisqu’on parle d’équipement, retenons que l’importateur de Hyundai (Global Engines) propose ce modèle en deux niveaux : Confort et Maestro. Le premier inclus, outre les trois aspects pratiques précités, la climatisation manuelle, l’ordinateur de bord, l’alarme périmétrique, les commandes audio au volant, les quatre lève-vitres et rétroviseurs électriques, le verrouillage centralisé à distance, la banquette arrière rabattable en deux parties (1/3-2/3)… Mais, curieusement et malheureusement aucun airbag ! Une lacune sécuritaire à laquelle remédie la version Maestro, en ajoutant le freinage ABS et le double airbag frontal (conducteur et passager), les phares antibrouillard, ainsi que des jantes aluminium de 15 pouces.
Mécaniquement, la nouvelle Accent n’offre pas le choix : exit l’ancien diesel 1.5 litre et place au nouveau 1.6 l CRDi. Un moteur qui développe 128 chevaux, soit bien plus que pas mal de compactes européennes qu’on ne citera pas. Couplé à une boîte manuelle à six vitesses, ce bloc séduira également par son insonorisation et sa faible consommation, soit 4,4 l/100 km en cycle mixte ! Un argument qui séduit toujours les acheteurs à petits budgets, ceux-là même qui plébiscitaient l’Accent par le passé. Or, «le design d’aujourd’hui fait que l’Accent est destinée à une nouvelle cible», a indiqué Zineb Oukacha, la directrice marketing et commerciale de Global Engines, faisant allusion à une clientèle jeune et plus branchée. Toujours selon elle, la nouvelle Accent devrait réaliser jusqu’à 2.500 ventes en année pleine (2012), aidée en cela par des prix intéressants, soit 155.000 DH pour l’Accent Confort et 169.000 DH pour sa version Maestro. Un positionnement tarifaire plutôt bien étudié, qui plus est, évite toute cannibalisation par le bas avec la i20 et par le haut avec la i30. À cette dernière, la nouvelle Accent se veut surtout une offre complémentaire et un peu mieux «coffrée».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *