Hyundai Genesis Coupé : Séducteur «atout» prix

Hyundai Genesis Coupé : Séducteur «atout» prix

Des automobiles Hyundai, beaucoup de Marocains ne connaissent qu’une gamme de berlines sympathiques (dont le best-seller i10) et un trio de 4×4 à succès. Mais avec le lancement, tout récent, du Genesis Coupé la marque coréenne s’accommodera d’une tout autre perception d’image. Celle d’un constructeur automobile, non seulement en phase avec son temps, mais également capable d’investir tous les segments et de rivaliser avec les labels premium. Une montée en gamme à la fois désirée et forcée histoire de séduire (et s’imposer) aux Etats-Unis, le premier marché de Hyundai qui y a porté sa part de 2,5% fin 2008 à 4.4% au terme du premier semestre 2009. Une prouesse en temps de crise !
Et justement, c’est pour aller faire le beau au Pays de l’Oncle Sam que le Genesis Coupé a été conçu. Dessiné au Hyundai Design Center basé en Californie (à Irvine), ce coupé fait largement l’unanimité au sujet de sa ligne extérieure. Un regard agressif, des flancs sculptés et un profil de toit arqué sont autant d’atours qui feront craquer celui ou celle qui croisera le Genesis Coupé. Outre ses nervures sensuelles et ses proportions équilibrées, ce coréen parachève son habit de sport par un aileron arrière et de belles jantes de 18 pouces. Ne dépassant pas le 1,38 mètre de hauteur pour une longueur de 4,63 m (dont 2,82 m vont à l’empattement), ce véhicule revendique son appartenance au clan des «2+2», c’est-à-dire les coupés à quatre places. À son tour, l’habitacle affiche une présentation sportive avec un volant à 3 branches, des sièges baquets et un démarrage par bouton poussoir. De quoi flatter l’ego du conducteur de ce coréen musculeux.
Et du muscle, le Genesis Coupé en a également sous le capot. Outre un 3,6 litres V6 de 306 chevaux que l’importateur marocain n’a pas retenu à son catalogue, ce bolide pourra compter sur un 2,0 l turbocompressé développant 210 ch. Une puissance suffisante pour gratifier le conducteur d’une belle expérience de conduite.
Cela, d’autant plus que c’est aux roues arrière que ce moulin transmet ses 299 Nm de couple, mais via une boîte automatique à 5 rapports et sous le contrôle de trains roulants affûtés (contrôle électronique de stabilité ESC, ABS avec répartiteur de freinage EBD et étriers de frein Brembo). Des gages de sécurité –en plus des 6 airbags intégrés– que cette propulsion ajoute à sa longue liste d’arguments.
Car, c’est une pléthore d’équipements dont peut se targuer l’unique version importée du Genesis coupé qui offre notamment, les sièges en cuir (avec réglages électriques à l’avant), la climatisation automatique, le régulateur de vitesse, les phares au xénon, le toit ouvrant, le radar de recul, le système audio premium Infinity ou encore, les rétroviseurs rabattables électriquement. Tout cela, pour 389.000 DH (TTC) ! À équipements et prestations mécaniques équivalents, difficile pour la concurrence (surtout celle battant pavillon germanique) de faire mieux. Et, bien qu’il opère dans un segment de niche, ce coupé s’est pourtant vu assigner d’ambitieux objectifs commerciaux. Mais question image, celui que l’on peut –honnêtement– qualifier du plus «séducteur des coréens» sera beaucoup plus qu’un vecteur : un accélérateur de ventes pour tout le reste de la gamme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *