Hyundai i40 : Quand le charme opère

Hyundai i40 : Quand le charme opère

Lancée il y a quelque temps sur notre marché, la Hyundai i40 n’a pas tardé à séduire les familles marocaines. Celle qui est venue remplacer la Sonata l’a rapidement fait oublier grâce à une armada d’arguments à laquelle le public n’a pas été indifférent. Un look séduisant, une motorisation intéressante, une finition répondant aux standards européens, le tout avec un tarif des plus attractifs. Cela explique la raison pour laquelle on la voit de plus en plus sur nos routes. A la rencontre de la coréenne qui a fait tourner bien des têtes.
Alors qu’elle a d’abord été présentée dans sa version break au Salon de Genève, la Hyundai i40 berline a été dévoilée à Barcelone en mai 2011 et le public marocain a eu l’occasion de la découvrir un an plus tard à l’Auto Expo de Casablanca. Remplaçante de la Sonata, elle lui emprunte d’ailleurs sa plate-forme qui date de 2009. Pour pallier le manque de succès rencontré par cette dernière sur les marchés européens, le dessin de la nouvelle i40 a été confié aux équipes de Hyundai, installées en Allemagne à Russelheim et qui a été supervisé par un nom réputé du design automobile, Thomas Buerkle, qui était chez BMW. Le Fluidic Sculpture inauguré par le ix35 est bien évidemment légion et donne à la berline coréenne le dynamisme et l’allure qui manquaient à sa devancière pour séduire.
Avec ses allures de coupé, elle vient ajouter une touche sportive à ce segment des familiales où la concurrence est de plus en plus rude. Avec ses lignes marquées elle respire le dynamisme et la fluidité. A l’avant, elle est dotée d’une calandre hexagonale chromée avec des projecteurs à effet diamant qui lui donnent une agressivité incontestée. De profil, l’impression de coupé 4 portes s’accentue grâce surtout à la découpe des vitres arrière et de la ligne de toit plongeante qui révèle une poupe imposante qui impressionne par sa double sortie d’échappement et ses feux qui débordent sur les ailes pour souligner une malle parfaitement intégrée.
A l’intérieur, le mix de la rigueur coréenne et des standards européens ou plus précisément allemands a, une fois encore, fait ses preuves. La planche de bord est aussi dynamique avec des lignes et des formes auxquelles on n’est pas insensible. Les matériaux utilisés sont de bonne facture et agréables à la vue et au toucher à l’image du plastique noir laqué qui résiste aux rayures et aux traces. L’assemblage rigoureux fait son effet et permet à l’i40 de se conformer aux normes européennes.  Pour ce qui est de l’habitabilité, la coréenne se montre un bon hôte pour les passagers arrière qui profitent d’un empattement de 2,77 mètres. La dotation en équipements de série est comme toujours impressionnante ainsi que la technologie embarquée qu’elle offre à ses clients.
Sur notre marché, seule la motorisation diesel 1,7 CRDi est importée. Avec une puissance de 136 ch, ce bloc peut être couplé à une boîte manuelle à 6 rapports ou automatique au choix avec une vitesse maximum, usine, annoncée à 201 km/h.
Disponible en plusieurs finitions allant de la Confort à la Luxe+, en passant par la Prestige ou la Premium, toutes pouvant être dotées de la BVA,  la nouvelle Hyundai i40 affiche un tarif des plus alléchants démarrant à 259.000 DH. Avec de tels arguments, difficile d’arrêter la coréenne dans son élan, réussissant même à faire de l’ombre à ses rivales allemandes puisqu’elle joue à armes égales avec elles, que ce soit au niveau de la finition ou encore de la sécurité avec les fameuses 5 étoiles au test Euro Ncap. Loin de l’image des véhicules coréens d’il y a quelques années, la i40 a su séduire le public marocain, notamment. Le charme a opéré !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *