Hyundai Motor : Le Pdg distingué

Hyundai Motor : Le Pdg distingué

En Corée, être Pdg n’est pas forcément un privilège et encore moins lorsqu’il s’agit de présider les destinées d’une firme automobile. L’actualité récente le prouve avec l’arrestation de l’ex-Pdg de Daewoo, qui était en fuite avec plusieurs millions d’euros reçus sous forme de subvention. On se souvient aussi du spectaculaire suicide, il y a quelques années, de Chung Mong-Hun, l’ancien Pdg de Hyundai qui s’était jeté du haut d’un building.
Et c’est justement son successeur, Chung Mong-Koo, qui revient aux devants de l’actualité automobile mondiale, mais cette fois à travers une information autrement plus flatteuse. En effet, l’actuel Pdg de Hyundai a été désigné par la prestigieuse publication «Automotive News», comme étant le meilleur Pdg de l’industrie automobile en Asie. Cette distinction découle d’une élection que ce magazine organise chaque année depuis 1981 à savoir, les «Automotive News All-Star». Des trophées décernés aux plus grandes figures de l’industrie automobile mondiale, avec pour principal critère d’évaluation, leurs accomplissements durant les 12 derniers mois. Et parmi les 18 grands managers sélectionnés, le Pdg de Hyundai s’est distingué pour la zone Asie, tandis que Dieter Zetch (le patron de Chrysler) a été élu meilleur Pdg automobile en Amérique du Nord et Hans-Olov Olsson (le patron de Volvo) l’a été pour la zone Europe.
Pour le Pdg de Hyundai ce prix est loin d’être un acte de complaisance. En effet, le travail de M. Chung a été largement approuvé par les membres du jury, et bien entendu, félicité par le magazine américain dans son numéro du 11 juillet. Dans les colonnes de ce dernier, on pouvait lire : «les ventes mondiales de Hyundai ont augmenté, la qualité est parmi les meilleures et l’une des chaînes de production aux Etats-Unis n’arrive plus à satisfaire les commandes de la Sonata…».
Pour Chung Mong-Koo, il ne s’agit pas là d’une première. En effet, un autre magazine américain réputé, «BusinessWeek», l’avait désigné en décembre dernier, comme étant l’un des meilleurs managers dans le monde pour l’année 2004. Aujourd’hui, grâce à la pertinence de ses décisions, la firme qu’il dirige et qui emploie plus de 50.000 personnes dans le monde est plus que jamais une entreprise rentable. Mais M. Chung ne compte pas en rester là. Parmi ses objectifs pour l’année 2005, faire atteindre aux véhicules Hyundai un niveau de qualité au moins égale à celui des Toyota. Un challenge qui n’est pas irréalisable. L’industrie automobile mondiale fera dorénavant attention au géant coréen.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *