Hyundai Santa Fe : Sans fioritures !

Hyundai Santa Fe : Sans fioritures !

Au Maroc, le Hyundai Santa Fe s’est taillé une solide réputation : tout d’abord parce qu’il est prodigue en équipements et pour sa tenue de route, mais aussi pour son prix affûté qui en fait l’un des plus compétitifs du marché.
En effet, les tarifs débutent à 355.000 dirhams pour culminer à 449.000 dirhams sur toutes les options, en passant par le diesel boîte auto proposé à 359.000 dirhams.
La troisième génération de Santa Fe propulse donc depuis 2013 au Maroc le SUV coréen dans le segment du Premium. Confort de bon aloi, équipement pléthorique et mécanique bien adaptée sont autant de qualités pour le 4×4 signé Hyundai, qui n’aura pas tardé à trouver une abondante clientèle dans nos contrées.

Une ligne  plus «stormy» !

Plus que son gabarit c’est son look qui évolue. Sophistiqué et séduisant à souhait, le Santa Fe est le fruit d’une collaboration mondiale entre les 3 centres de style Hyundai basés en Europe, en Asie et en Californie. Lignes moins rondouillardes donc, plus aiguisées et plus nerveuses, voici ce qui caractérise ce troisième opus. Le SUV se dote d’une proue imposante. La calandre chromée intègre trois barres verticales.
Exit donc les rondeurs qui caractérisaient les deux premières générations et place à la nouvelle orientation stylistique Storm Edge, qui s’inspire de la «force d’une tempête», explique-t-on chez Hyundai.

Reposant sur des ailes larges abritant des roues de 17 à 19 pouces, le Santa Fe 3 a également fière allure de profil, grâce à sa ceinture de caisse haute conjuguée à une faible hauteur de pavillon. Avec, sous la toise, 4,69 mètres, le Santa Fe gagne 3 petits centimètres (4,69 m) avec un empattement identique (2,70 m).

Enfin, et à l’instar de la proue, la poupe s’avère particulièrement dynamique, bien dessinée et assez bien protégée contre les petits chocs. A l’intérieur, l’habitacle du Santa Fe 3 est bien dessiné. Le volant offre une jante épaisse et l’instrumentation reste précise et lisible). Le second rang laisse apparaître une banquette coulissante fractionnable 40/20/40. Le volume de coffre revendique 516 litres avec en prime deux places supplémentaires dissimulées dans le plancher.

Suspension revue et couple généreux à bas régime…

Même moteur et même châssis… ou presque pour le Hyundai Santa Fe 3. Ce dernier ne pourra compter que sur une motorisation unique : le 4 cylindres de 2.199 cm3 Diesel de la génération précédente. Ses valeurs de puissance restent inchangées, avec 190 ch et 421 Nm (436 Nm sur la boîte auto) disponibles de 1.800 à 2.500 tr/min. Le moteur présente donc l’avantage d’offrir un couple généreux dès les plus bas régimes (436 Nm). Ce qui n’est pas sans conférer une belle vitalité qui rend presque anecdotiques les 1.850 kg de l’engin. Si le véhicule reprend les solutions techniques éprouvées sur l’ancienne génération, il bénéficie toutefois de nouveaux réglages de suspension.

Bien que le Santa Fe reste toujours typé confort, il digère mieux les mauvais revêtements. En effet, c’est la première fois que Hyundai appose sa direction Flex Steer sur un SUV. Cette dernière offre le choix entre trois modes : normal, confort et sport. Il permet de gagner en précision de conduite sur petites routes. Les deux autres modes seront à réserver pour la ville ou pour l’autoroute. Fonctionnant en deux roues motrices la plupart du temps, le Santa Fe 3 (selon les versions) passe automatiquement en transmission intégrale dès que les conditions l’exigent.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *