Hyundai Tucson : un 4×4 qui marche à grands pas

Hyundai Tucson : un 4×4 qui marche à grands pas

L’année 2006 sera faste pour Hyundai. Et pour cause, le premier constructeur coréen s’apprête à lancer plusieurs nouveautés, dont deux marqueront probablement tous les esprits. Il s’agit des nouvelles générations du grand 4×4 Santa Fe et du vaisseau amiral Azera (appelé aussi «XG» ou «Grandeur» sur d’autres marchés). Une véritable offensive de «produit» à l’échelon international, qui coïncidera au Maroc avec l’élargissement du réseau de Global Engines, l’importateur officiel de la marque.
Plus précisément, c’est à Rabat qu’une grande succursale a été inaugurée hier par l’un des hauts responsables de la marque coréenne. Un évènement sur lequel nous reviendrons plus amplement en détail lors d’une prochaine édition. En attendant, il reste intéressant de se focaliser sur l’un des best-sellers de la marque et de son importateur marocain, à savoir le Tucson.
Lancé en Europe au début de l’été 2004, ce 4×4 ne va pas tarder à débarquer au Maroc, puisqu’il y sera commercialisé vers la fin du mois de septembre de la même année. Le Tucson fait partie de ces tout-terrain de loisir, que l’on appelle aussi SUV (Sport Utility Vehicle) et qui connaissent un réel engouement auprès de la clientèle.
En effet, que ce soit en Europe ou au Maroc, beaucoup de gens ont tendance à préférer ces véhicules hauts sur pattes, offrant donc une position de conduite dominante, ainsi qu’un habitacle modulable et assez vaste pour transporter une famille. Le tout, dans un habit de baroudeur et avec une certaine aptitude à rouler en dehors du bitume. D’ailleurs, histoire de démontrer le caractère polyvalent du Tucson et ses capacités en off-road, Global Engines n’a pas hésité à le présenter à la presse marocaine aux environs de Marrakech. Des essais routiers probants pour ce 4×4, qui a pu évoluer à travers des pistes et des terrains un peu difficiles. S’en sont alors suivis une critique très positive de la part des médias et un accueil favorable auprès des acheteurs marocains.
Certes, il ne s’en vendra qu’une quarantaine durant les trois premiers mois, soit le dernier trimestre de l’année 2004, mais très vite, le décollage commercial sera finalement au rendez-vous. Car, avec près de 350 exemplaires vendus durant l’année 2005, le Tucson figure bel et bien dans le Top-ten des 4×4 les plus vendus du Royaume. Preuve aussi qu’il s’agit d’un modèle très courtisé, il s’en est vendu 35 unités durant le seul mois de janvier dernier, soit presque autant que le volume initialement réalisé, mais en trois mois.
Comment pourrait-on expliquer ou justifier le succès du Tucson ? D’abord son look, à la fois accrocheur et d’actualité. Ensuite, son intérieur qui témoigne d’un réel effort en qualité de finition et d’assemblage. Puis il y a ses prestations mécaniques. Outre son bon moteur 2.0 litres CRDi de 112 ch, qui au demeurant constitue près de 90 % de ses ventes, il y a son comportement dynamique, que ce soit sur la route ou hors asphalte.
D’une part, le Tucson repose sur un châssis monocoque qui lui procure une tenue de route proche de celle d’une berline, notamment en matière de confort. D’autre part, il affiche quelques capacités en franchissement, grâce à ses porte-à-faux courts et sa transmission intégrale permanente. Celle-ci peut répartir le couple entre les deux essieux lorsqu’il y a une perte d’adhérence des roues avant, soient celles motrices en temps normal.
A cela, le Tucson ajoute un autre argument : ses tickets d’entrée : 233.000 DH en motorisation 2.0 l essence et 269.000 DH pour la version CRDi. Ce sont là des prix assez compétitifs pour un véhicule de ce segment, qui plus est, offre un équipement complet dès sa finition de base (Rodeo). Reste à voir si le succès du Tucson va-t-il ou non se prolonger dans les mois à venir ? Le temps nous le dira, même si l’on peut fort parier que l’arrivée du nouveau Santa Fe (le grand frère) sera plutôt un plus en termes d’image pour le Tucson, qu’un concurrent en interne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *