I Embrayage : Ces pubs qui nous font tourner la tête

A l’image du marché automobile qui s’est fortement développé ces dernières années, les mentalités ont également évolué. Il y a celles (les mentalités) des acheteurs qui, désormais, commencent à aimer les breaks ou encore, cèdent à la mode des citadines à trois portes. Mais plus que les mœurs, ce sont les mentalités des publicitaires qui font montre actuellement d’une certaine révolution en matière de communication. On ne vous parlera pas du «teasing», pratique devenue monnaie courante, si bien que les initiatives les plus réussies se font de plus en plus rares. En revanche, certaines affiches et accroches ont de quoi accrocher le chaland, qu’il soit en train de lire son journal ou au volant de sa voiture, face à un «4 par 3». Par la présente chronique, on ne va pas basculer vers un plaidoyer pour telle ou telle marque ou agence, mais simplement s’arrêter sur ces pubs automobiles qui nous ont fortement marqué ces derniers temps. A commencer par ce «Non à la crise». Pour les marketteurs de Volkswagen au Maroc, la négation n’a jamais été si bien utilisée pour annoncer de conséquentes remises (nous n’avons pas dit «braderies»). Autre label, autre style. Chez Hyundai, on reprend goût plus aux chiffres qu’aux lettres. Cela donne un visuel très sobre et une phrase choc –«Pour une fois parlons chiffres»– pour dire que le Santa Fe a été le 4×4 le plus vendu au Maroc en 2008. Même son de cloche du côté de Peugeot, mais avec un traitement différent. «Elle est 1ère de sa catégorie, c’est son premier anniversaire…», là encore, on capitalise sur le leadershipe de la 308 pour la promouvoir encore plus, avec en prime, deux cadeaux pour les nouveaux acheteurs. Tout cela pour dire qu’il est déjà loin de nous le temps où l’on pouvait se satisfaire d’un visuel dans lequel on voit un véhicule (en ¾ avant), l’accroche qui veut le vendre et l’étiquette de son prix d’attaque. Même lorsqu’il ne s’agit pas d’une automobile à proprement parler, on assiste à quelques bonnes «créas».  C’est le cas du «4 par 3» plus bleuté que coloré qui annonce la tenue début mai prochain du premier Grand Prix de WTCC à Marrakech. «Et le rêve commence» peut-on lire sur l’affiche. «Mais quel rêve ?» doivent probablement s’intriguer certains, beaucoup même. Celui de voir un jour le Maroc abriter un GP de Formule 1, pardi ! Bref, des créas de rêve qui nous font rêver.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *