Il était une fois… Autobianchi : Storica Italiana

Il était une fois… Autobianchi : Storica Italiana

La firme BIANCHI a été fondée en 1885 par Edoardo BIANCHI. Elle s’est lancée dans la construction de sa première voiture (châssis + moteur) en 1902 avec la «12HP». Fort de la reconnaissance des qualités de cette voiture, Edoardo BIANCHI a fondé le 27 mars 1905 la «Fabbrica d’automobili e velocipedi Edoardo Bianchi & C». Rapidement, E. Bianchi s’est entouré d’ingénieurs reconnus tels que Guiseppe Merosi, Brambilla et Alfieri Maserati, ce qui conférait à la marque prestige et reconnaissance en Italie et à l’étranger. Très vite la concurrence avec la Fiat est devenue grande. C’est ainsi qu’entre 1910 et 1915 pas moins de trois nouveaux modèles sont entrés en production et notamment la «TO2». Afin d’unifier la production, des études ont été engagées pour mettre en place la Série «S» qui s’est déclinée en plusieurs modèles : S/4 – S/5 1300 – S/5 1500 – S/8 – S/9.
Avant la Seconde Guerre mondiale deux modèles ont connu un immense succès commercial : l’Agusta et l’Aprillia. Néanmoins, la société ne se remettra que très difficilement des conséquences de la guerre, même si elle a continué à produire des camions, des vélos et des motos sous l’impulsion du fils du fondateur, Guiseppe BIANCHI. C’est pourquoi, grâce à l’intervention de l’Ingénieur Quintavalle, le 11 janvier 1955 a été constituée la Société Autobianchi avec la Fiat et le manufacturier Pirelli. La famille Bianchi détenait 33% du capital de la nouvelle société. L’usine familiale d’Abruzzi a été détruite et un nouveau site de production a été implanté à Desio près de Milan. La création de cette nouvelle société a marqué, économiquement et contractuellement, la fin de la construction d’automobiles par la firme Bianchi qui continue, aujourd’hui encore à produire des vélos.
La marque Autobianchi a été fondée le 11 janvier 1955 par un accord entre les sociétés Fiat et Pirelli et Edoardo Bianchi. L’accord prévoyait que Fiat serait chargé de fournir les organes mécaniques, Pirelli les pneumatiques et qu’autobianchi réaliserait les carrosseries et l’assemblage de ce puzzle. De cet accord est né le 16 septembre 1957 le premier modèle de la marque : la Bianchina Transformabile, suivi de nombreux autres dérivés. Le modèle suivant, basé sur un châssis et une mécanique de Fiat 600D était le petit cabriolet Stellina présenté au Salon de Turin 1963. 1964 a été marquée par la révolutionnaire Primula. Cette voiture était révolutionnaire à bien des égards et notamment parce qu’elle était la première voiture traction avant équipée d’un moteur et sa boîte de vitesses accolée transversal. En dehors de cette innovation technique elle disposait de 4 freins à disques, d’un embrayage hydraulique et selon les versions d’un hayon. Autobianchi devenait ainsi le laboratoire à grande échelle du Groupe Fiat permettant ainsi de tester les réactions du marché. En 1968, la marque a été totalement absorbée par Fiat. En 1969 deux modèles totalement nouveaux ont été présentés au public : l’A111 et l’A112. Utilisant de nombreux composants mécaniques de Fiat, ces deux voitures diffèraient malgré tout totalement du reste de la production du constructeur italien.
Fin 1969, la marque a été placée sous le contrôle de Lancia qui continuera jusqu’en 1986 à produire la fameuse A112 qui n’est restée badgée Autobianchi qu’en Italie et en France.
En 1986, la marque a présenté l’Y10 qui a été fabriquée sous la marque Lancia exceptée en Italie jusqu’à sa fin de production (1992) et en France seulement jusqu’en 1989 (par la volonté de l’importateur indépendant de l’époque : André Chardonnet). En 1992 le site de production historique de la marque à Désio en Italie a été fermé, marquant la fin définitive du blason Autobianchi. Depuis, plus aucune voiture du Groupe Fiat n’a été produite sous la marque Autobianchi dont les droits ont été cédés au Registro Autobianchi, le club officiel de la marque en Italie.

Historique :

1885 : Edoardo Bianchi a décidé de créer sa firme automobile et lui donner tout naturellement son patronyme : Bianchi.

1902 : Bianchi s’est lancée dans la construction de sa première voiture (châssis + moteur)  pour présenter au public «12HP.

1955 : le 11 janvier  a été constituée la société Autobianchi avec la Fiat et le manufacturier Pirelli.

1963 : Présentation au salon de Turin du petit cabriolet Stellina basé sur un châssis et une mécanique de Fiat 600D.

1969 :  Deux modèles totalement nouveaux ont été présentés au public : l’A111 et l’A112.

1992 : Fermeture du site de production à Désio et disparition de la marque Autobianchi dont les droits ont été cédés  au club officiel en Italie, le Registro Autobianchi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *