Il était une fois… Dacia : Une histoire qui porte l’empreinte du losange !

Il était une fois… Dacia : Une histoire qui porte l’empreinte du losange !

Dans les années 1960, la Roumanie prend la décision de fabriquer ses propres voitures pour la population roumaine. Le choix le plus simple fut celui d’acheter une licence, économiquement plus intéressante et techniquement plus facile à mettre en place.
Un appel d’offres est lancé, auquel répondent Fiat, Alfa Romeo, Peugeot, Morris et Ford. Le choix porté d’abord sur Peugeot est remis en cause, en raison de problèmes avec la commission. De nouveaux essais ont lieu. On essaie de signer avec la firme Morris, mais les négociations échouent.

La Roumanie veut sa «voiture du peuple»…

En 1966, Alfa Romeo, Ford et Peugeot se retrouveront face à Renault, entrée également dans la course. Les négociations avec Renault portent sur un prototype, la future R-12. Il est testé par les Roumains à l’aéroport international Aurel Vlaicu» aéroport de Băneasa, sous le nom d’Utranel, anagramme de Renault. Toujours en 1966 et quelque temps après, la marque Dacia verra le jour en Roumanie. Elle produisait principalement des dérivés de la gamme d’automobiles Renault, mais siglés Dacia. Suivant le contrat de licence signé par Renault et l’Etat roumain en 1968, la marque au losange commence à fabriquer la Dacia 1100 sous la licence R8. Mais en 1969, le modèle emblématique du constructeur roumain, la Dacia 1310, appelée simplement Dacia, verra le jour. Il s’agissait d’une version améliorée de la Renault 12, mais qui est sans apport technologique majeur.

Les modèles se succèdent

Entre 1970 et 1980, Dacia va développer  une gamme complète de modèles comprenant plusieurs types de véhicules particuliers et utilitaires. L’année 1973 connaîtra le lancement du modèle Dacia 1300 Break, suivi en 1975 par le lancement du modèle Dacia 1302 Pick-Up.
En 1978, le contrat de licence entre Renault et l’Etat roumain prend fin et Dacia poursuivra indépendamment la construction d’automobiles dérivées de la gamme Renault 12. Il faudra attendre 9 années avant que Dacia lance plusieurs nouveaux modèles, le 1320, le 1325 Liberta et les 1307 et 1309 double cabine. Ce n’est qu’en 1995 que le Nova apparaîtra. Il s’agira de la première voiture de conception 100% roumaine.

1999, Renault achète Dacia…

En 1998, à la célébration de trois décennies depuis la construction de la première automobile Dacia, la voiture numéro 2.000.000 est sortie de l’usine.
La même année, l’entreprise a obtenu la certification ISO 9001 pour son système de qualité.
En revanche, 1999 sera aussi l’année où la société roumaine passera définitivement sous le giron de Renault, qui en rachètera 51% du capital. Le choix de Renault pour cette acquisition avait à l’époque suscité beaucoup de méfiance, notamment sur le peu de renommée de la marque Dacia, et les doutes sur la faisabilité d’un véhicule à cinq mille euros que Renault s’était fixé pour objectif de réaliser.

2004, lancement de la Logan

Le lancement de la Logan en septembre 2004 se révélera être un grand succès commercial. Défiant la concurrence et la battant sur son propre terrain, la voiture a attiré une clientèle recherchant un véhicule simple.
Dès la fin 2005, l’usine tournera au maximum de ses capacités, et  Renault cherchera même à racheter l’usine Daewoo de Craiova pour pouvoir en produire plus.La production de la Logan est lancée dans d’autres pays par  Renault, qui, en 2006, enrichit la gamme d’une motorisation  Diesel, et d’une version break : la Dacia Logan MCV, produite en 2007, et proposant jusqu’à sept places. Le reste de la saga, vous le connaissez….

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *