Il était une fois… Honda Civic : Civisme oblige !

Il était une fois… Honda Civic : Civisme oblige !

1972, une année loin d’être ordinaire. Ce fut l’année du scandale du «Watergate», mais aussi des Bloody Sunday et Bloody Friday en Irlande. Une année auparavant, les rockstars les plus légendaires, à l’instar de Jim Morrison ou de Janis Joplin, passaient l’arme à gauche. 1972,  c’est l’année de la prise d’otage aux jeux olympiques de Munich, par le biais de laquelle  le groupe «Septembre noir» médiatise la cause palestinienne. Mais c’est aussi l’année du lancement de la Honda Civic. Un monstre de fiabilité et de performance qui allait définitivement changer la perception que les usagers pouvaient avoir jusqu’ici des voitures nippones.

Un «people’s car plan» pour une voiture…

Cela faisait déjà 10 ans que Honda Motor Co produisait des voitures pour le marché local. Il faut dire qu’en ce moment, la compagnie nippone était plus connue (à l’international) pour ses motos. Véritables rouleaux compresseurs, les motos Honda étaient imbattables sur le bitume. L’histoire de la Civic commençait, elle, deux années plus tôt. 1970, le gouvernement japonais vient d’édicter un plan pour sa voiture du peuple (crise pétrolière oblige), «le people’s car plan». Elle doit offrir 5 mètres carrés habitables, mesurer 3,30m à 3,40m sur 1,45m et peser 600 kg. Pour Soichiro Honda (fondateur de la compagnie en 1948) et son complice Takeo Fujisawa, c’est l’occasion à ne pas rater pour s’imposer en tant que constructeur automobile à part entière. Et pour faire d’une pierre deux coups, Honda travaille en parallèle sur un modèle exportable.

Voiture citoyenne

Le projet de la «voiture citoyenne» démarre ainsi la même année, dans la ville de Wako. Fini les modèles à la technologie sophistiquée aux mécaniques pointues. Désormais, l’accent est mis sur la fiabilité plutôt que sur la puissance. Fini également le refroidissement par air des moteurs. Les ingénieurs travaillaient plutôt sur un moteur transversal de cylindrée moyenne à traction avant et à refroidissement liquide, avec en tête le marché d’outre-Atlantique.
Fidèle à l’esprit japonais, et sans aucune perte de temps, la première Honda Civic commercialisable est présentée en juillet 1972. Au final, c’est une «compact» de 3,54m à carrosserie bicorps dotée d’un hayon. Voiture ordinaire, fiable, économique et peu polluante.

Une Civic et 9 générations plus tard…

Le bloc moteur est entièrement en aluminium (1.200 cm3/53ch) avec une boîte de vitesses positionnée à l’extrémité droite du moteur (particularité de construction des moteurs Honda pour les 30 prochaines années).

Equipée d’une suspension indépendante de type McPherson et de jantes 12 pouces, la première «Honda Civic» est née. Un modèle qui sera vendu à deux millions d’exemplaires, avec 21.320 unités la première année. Dès son lancement hors du Japon, la Civic remporte un succès phénoménal. Elle devient, aux Etats-Unis, la seconde voiture de la famille. En 2009, la 8ème génération est lancée.

Aujourd’hui, la Honda Civic maintient toujours sa suprématie au Canada et demeure la voiture la plus vendue au pays pour la 13ème année consécutive. Elle se classe au top ten des ventes pour le continent et dans le monde.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *