Il était une fois… Le pneu : Du bois au caoutchouc !

Il était une fois… Le pneu : Du bois au caoutchouc !

On a souvent tendance à parler de l’histoire de l’automobile sans forcément s’intéresser à l’histoire de l’une de ses composantes, en l’occurrence les pneus. Entre la roue en bois et les pneus que l’on voit aujourd’hui c’est toute une ère qui s’est écoulée. A la découverte de l’histoire du pneu gonflable moderne. L’histoire commence en 1842 quand l’Américain Charles Goodyear a inventé la vulcanisation du caoutchouc. Ce procédé permettant, en effet, de stabiliser le caoutchouc afin qu’il résiste mieux aux écarts de température a été primordial dans l’histoire du pneu. Trois années plus tard, une tentative d’invention du premier pneu est l’œuvre de l’écossais Robert William Thomson mais elle n’a jamais abouti. Il a fallu attendre 1887, et c’est un autre écossais qui est allé jusqu’au bout cette fois. Si son prénom est inconnu du public, c’est son nom de famille, qui est devenu sa marque, que le monde entier reconnaît. Dunlop, John Boyd de ses prénoms, a été le premier à déposer un brevet de pneumatique. Le vétérinaire avait décidé d’envelopper les roues en bois du vélo de son fils avec du caoutchouc rempli d’air. Et c’est ainsi qu’est née la chambre à air et le pneu gonflable moderne. Une année plus tard, en utilisant l’invention de Charles Goodyear, Dunlop a fondé la toute première manufacture de pneumatiques. Les vélos pouvaient désormais rouler en toute simplicité grâce à ces pneus mais en cas de crevaison, les changer prenait du temps et c’était compliqué. Il a fallu attendre l’intervention d’un autre nom bien connu dans le monde des pneumatiques, Michelin. Les frères, Edouard et André, deux ingénieurs et industriels français, ont inventé un nouveau pneu à chambre à air. Il s’agit d’un pneu facilement démontable, qui a, notamment, pu régler le problème du changement des roues des vélos lors des compétitions. Le pneu des frères Michelin était démontable en moins de quinze minutes. Il a été testé, en 1891, par Charles Terront qui a remporté la première course cycliste Paris-Brest-Paris.
Quatre années plus tard, les frères Michelin récidivent et sont à l’origine de la première voiture sur pneumatiques, nommée l’Eclair. Très rapidement, l’invention remporte énormément de succès avec le développement de l’automobile et de la motocyclette.
Ayant vraiment marqué l’histoire de la pneumatique, Michelin met au point en 1929 un pneu pour rails avant de révéler au grand jour, 4 ans plus tard, le premier pneu à clous pour rouler sur la neige ou le verglas.
En 1946, la Citroën Traction Avant devient la première voiture à s’être équipée du pneu à carcasse radiale brevetée le 4 juin de la même année par Michelin toujours.  En 1955, la marque française invente le pneu sans chambre à air dit «Tubeless» avant de mettre au point, en 1983, le pneu increvable, le «Bib Mousse», avant tout destiné aux voitures du Paris-Dakar puis adapté par la suite aux voitures des particuliers.
De nos jours, on parle de plus en plus du pneu écologique qui est un pneu dont l’impact sur l’environnement est réduit. Ça commence par les efforts sur les composants du pneu que peuvent faire les constructeurs. Les substances chimiques ou encore les huiles aromatiques sont enlevées de la fabrication. Celles-ci pouvaient être libérées sous forme de particules nocives pour la santé, lors de l’usure de la bande de roulement. De plus, ces pneus sont conçus pour consommer moins de carburant et donc diminuer l’émission de CO2. Ceci s’explique par le fait que les pneus consomment de l’énergie à cause de la résistance au roulement. Les constructeurs ont donc opté pour une matière qui permet de réduire cette résistance tout en gardant les mêmes performances d’adhérence et d’usure. Pour ce qui est du pneu du futur, il serait sans air et increvable et a été présenté au Tokyo Motor Show en 2011. Ça roule toujours pour le pneu !

Historique :

 • 1887 : John Boyd Dunlop, vétérinaire écossais vivant en Irlande, invente le pneumatique. Il conçoit une «chambre à air» enveloppée d’une toile tissée en coton, qu’il colle et cloue sur une jante en bois.
• 1888 : Le 23 juillet, John Boyd Dunlop dépose le brevet qui va révolutionner la roue.
 • 1891 : Les frères André et Édouard Michelin inventent le pneu démontable. Le pneu prend alors un virage déterminant et la réputation des frères Michelin devient mondiale.
Vers 1910 : Les pneus s’équipent d’une tringle métallique dans le talon afin d’améliorer la rigidité. Ils adoptent également des structures et on ajoute du noir de carbone pour augmenter leur résistance à l’abrasion.
 • 1946 : Michelin invente la carcasse radiale qui a pour but de dissocier le travail des flancs de celui de la bande deroulement.
• 1973  : À Daytona, le premier pneu «Slick» (pneu sans rainurage) est développé par Goodyear.
• 1983 : Création du pneu increvable par Michelin. Sa première application est pour les concurrents du Paris-Dakar.
Il prend le nom de «Bib Mousse».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *