Il était une fois… : Volkswagen Golf GTI : Les lettres qui font la légende !

Il était une fois… : Volkswagen Golf GTI : Les lettres qui font la légende !

Fêtant il y a peu de temps ses 35 ans avec une édition spéciale, la Volkswagen GTI en est à sa sixième génération aujourd’hui en attendant l’arrivée de la 7ème qui ne saurait tarder.
Qui aurait cru qu’un projet officieux initié par des ingénieurs passionnés qui lui ont consacré leur temps libre donnerait naissance à une telle saga ? Et pourtant ! C’est l’histoire de la Golf GTI. Dessinée par le célèbre designer italien Giugiaro, la première Golf entre en production en 1974. Une année après, les ingénieurs soulignent le comportement remarquable de la coque qui est particulièrement rigide, les poussant à penser à une version «Sport». La direction n’étant pas informée de ce projet, ils travaillaient dessus pendant leur temps libre et voulant améliorer les performances de la petite voiture du peuple ils lui ont greffé le moteur de 1.600 cm3, doté d’une injection Bosch K-Jetronic, qui équipait l’Audi 80 GTE. La Golf 1ère du nom a ainsi gagné 10 chevaux pour afficher une puissance de 110 ch pour à peine 780 kilos, avec une boîte de vitesses à 4 rapports, la vitesse max atteignait les 185 km/h. Une fois que le projet a été présenté et accepté, le département des ventes a voulu la démarquer du reste de la gamme et c’est là que le sigle GTI (Grand Tourisme Injection), né 15 ans auparavant chez Maserati, fut associé à la Golf. Avec une production estimée à 5.000 unités au total, bien en deçà du nombre d’exemplaires vendus à ce jour, la petite berline à caractère sportif, comme la définissaient les constructeurs, a été présentée au Salon de Francfort en 1976. Créant une nouvelle catégorie de voitures attrayantes pour les constructeurs au vu du succès rencontré, elle s’est rapidement retrouvée face à des rivales portant elles aussi le sigle GTI à l’instar de la Peugeot 205, mais elle restait bien au-dessus. Ceci a, bien évidemment, poussé la firme de Wolfsburg, qui a senti la menace arriver, à se renouveler. La Golf GTI 1600 Mk1 a donc évolué en douceur au fil des ans, pour augmenter sa puissance en 1983 qui passe à 112 ch avec un moteur de 1.800 cm3 avant de tirer sa révérence en 1984 pour laisser place à la Golf II GTI 8s. Plus lourde que la première ébauche, la GTI 2ème du nom a suscité moins d’enthousiasme, jugée plus lourde bien qu’étant toujours en dessous de la tonne. Elle a subi plusieurs retouches esthétiques durant sa longue carrière, avec notamment l’apparition de la calandre 4 phares, les rétroviseurs sont déplacés vers l’avant de la portière et les baguettes latérales deviennent plus larges. 7 ans après son lancement, il était temps pour Volkswagen de continuer la saga de la Golf GTI. La nouvelle sportive est donc lancée à Francfort en 1991 et fête ses 20 ans en 1996 avec la version Golf GTI Anniversary. Les générations se suivent donc et ne se ressemblent pas. Les évolutions mécaniques et stylistiques sont impressionnantes d’une année à l’autre. En 2010, la 6ème génération voit le jour pour le plus grand bonheur des nostalgiques de la 1ère Golf GTI. Quoique le look et le moteur n’aient rien à voir avec l’ancêtre tant admiré, les rappels sont subtils. Avec des sièges en tissu écossais, un volant 3 branches, des pédaliers en acier brossé ou encore les sigles GTI apposés sur les appuie-têtes, la dernière-née des GTI de Wolfsburg n’oublie pas ses origines. Pour ses 35 ans, la Golf GTI a eu droit à une série limitée avec une puissance de 235 ch et un rappel plus poussé avec le légendaire pommeau de levier de vitesses en balle de golf.
Comme quoi il suffit d’y croire pour y arriver ! De projet officieux à une production de près de 1,7 million d’unités, il n’y a qu’un pas.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *