Industrie automobile : Attijariwafa bank dévoile son «Plan Automotive»

«Amener le capital marocain dans le secteur de l’automobile» est l’un des objectifs que s’assigne le ministère de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique dans le cadre du développement des écosystèmes performants de ce secteur industriel en croissance.

Le but étant de réussir une double dynamique et une synergie entre opérateurs locaux et internationaux. Un appel qui n’est pas passé inaperçu par Attijariwafa bank. Le groupe bancaire a organisé, mardi, en partenariat avec l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobile (Amica), une rencontre durant laquelle l’ensemble des acteurs a débattu des opportunités d’investissement dans l’industrie automobile.

La finalité étant de contribuer à structurer significativement les relations entre constructeurs automobiles et équipementiers locaux et étrangers. En effet, Attijariwafa bank met en place un dispositif d’accompagnement par des services non financiers pour aider les entreprises à relever les défis de la croissance et de la compétitivité à travers des services de business networking de formation et de conseil. Cette action s’inscrit dans le cadre de «Plan Automotive».

Dévoilé en marge de la rencontre autour des écosystèmes, le Plan Automitive se veut une offre globale «sur-mesure».

Un dispositif qui, selon Mohamed El Kettani, président du Groupe, vient renforcer l’engagement d’Attijariwafa bank auprès de l’écosystème automobile. Dédiée aux investisseurs locaux étrangers dans l’industrie automobile, cette offre regroupe une panoplie d’offres et services.

Le plan Automotive comprend ainsi des solutions de financement des investissements en vue d’accompagner les projets onshore et offshore. Cet accompagnement se fait en partenariat avec la Caisse centrale de grantie (CCG), Maroc PME et le ministère de tutelle.

De même, deux solutions spécifiques pour le financement du fonctionnement sont incluses dans ce dispositif. L’objectif étant de couvrir les besoins d’exploitation et d’alléger les tensions sur la trésorerie, notamment le pré-financement de commandes, le factoring, le financement du crédit et autres. Attijariwafa bank déploie également dans le cadre du «Plan Automotive» une gamme de produits et services de cash management pour une gestion optimale de la trésorerie et une maîtrise des flux financiers.

Notons que la rencontre d’Attijariwafa bank et l’Amica a été une occasion de dresser un état des lieux du développement du secteur et des premiers écosystèmes mis en œuvre. A cet égard, Mamoun Bouhdoud, ministre délégué auprès du ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, chargé des petites entreprises et de l’intégration du secteur informel, a brossé le tableau d’un secteur en pleine effervescence.

Le ministre délégué a souligné dans son intervention la place prépondérante qu’occupe l’industrie automobile dans toutes les stratégies nationales. Etant l’un des piliers du Plan d’accélération industrielle, le secteur se consolidera vu les partenariats publics-privés scellés dans ce sens. Les exportations automobiles, en constante progression, devraient passer de 60 milliards de dirhams en 2016 à 100 milliards de dirhams en 2020 renforçant ainsi la compétitivité du Maroc dans ce domaine, le hissant au rang des constructeurs européens et asiatiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *