Industrie : L’équipementier Yazaki renforce sa présence au Maroc

Leader mondial du câblage automobile avec 29% de part de marché, l’équipementier Yazaki fait partie de ces mastodontes capables de fournir massivement l’industrie de la première monte. En effet, ce géant japonais, présent dans 40 pays et employant plus de 220.000 personnes, a réalisé un chiffre d’affaires de 6 milliards de dollars en 2010. Mais c’est aussi et surtout un grand groupe qui croit –et qui a très tôt crû– dans les potentialités du Maroc, en tant que future plate-forme industrielle de référence en Afrique du Nord. La preuve, l’implantation de Yazaki au Maroc remonte à 2003, année où a été inaugurée une entité industrielle avec un investissement initial de 23 millions d’euros, générant au passage, la création de 1 300 emplois et un chiffre d’affaires de 27 millions d’euros. Après quelques années, d’autres investissements consentis, un effectif quasiment doublé et une convention d’investissement signée, Yazaki Maroc Kenitra voit le jour. Finalisée en 2010, mise en service en février 2011 et inaugurée vendredi dernier, cette troisième usine confirme les grandes ambitions de Yazaki au Maroc. Le groupe compte déjà plus de 8 600 personnes, dont des ingénieurs, des cadres, des techniciens et des opérateurs 100% marocains. Quant aux produits qui sont équipés de ses faisceaux électriques, Yazaki peut se targuer que des labels premium comme Jaguar et Land Rover aient fait confiance à la qualité de ses câbles. Enfin, face à un tel dynamisme, l’inauguration de cette usine à Kenitra s’est faite en présence des ministres de l’emploi et de la formation professionnelle, Jamal Rhmani, ainsi que celui de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Ahmed Reda Chami. Autant d’intérêt a été suscité par MM. Shinji Yazaki et Dietrich Volker Heuzeroth, respectivement président du groupe Yazaki Corporate et Pdg de Yazaki Europe, lesquels ont fait le déplacement au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *