Industrie : Mitsubishi L200 : Le million

Industrie : Mitsubishi L200 : Le million

Quand un constructeur automobile annonce avoir produit le millionième exemplaire de l’un de ses modèles, c’est bien. Mais lorsqu’un véhicule constitue la millionième exportation à partir d’une seule usine, c’est encore mieux et même fabuleux. Et c’est ce qu’a annoncé Mitsubishi Motors Corporation dont l’usine implantée en Thaïlande vient d’exporter le millionième pick-up L200 depuis le démarrage de la production de la première génération du L200 en 1978.
Ce dernier a d’ailleurs pris le départ depuis le port de Patumtani (Thaïlande) vers celui d’Amsterdam (Pays-Bas). Car, c’est là où siège la filiale européenne de Mitsubishi et où sont d’abord réceptionnées ses exportations européennes avant d’être acheminées vers chaque pays. Un départ qui a fait l’objet d’une cérémonie en présence de quelques hauts responsables de la marque aux trois rubis (logo de Mitsubishi) et tenue aux abords même du quai d’où sont chargés les navires exportateurs (voir photo).
Avec son style fort et original, sa capacité de chargement d’une tonne et ses différentes configurations possibles (simple ou double cabine, 2 ou 4 roues motrices), ce pick-up qui avait subi une totale refonte l’an dernier, n’avait pas tardé à connaître la voie du succès.
Le L200 a même pu reprendre le dessus sur ses rivaux et ce, sur bien des marchés européens. Actuellement au Maroc, le L200 occupe la première place de son segment. Un leadership longtemps détenu par Toyota Hilux (entre1997 et 2006), puis par l’Isuzu D-Max durant le premier trimestre 2007. Mais aujourd’hui, c’est bien le L200 qui coiffe le marché marocain du pick-up. Puis surtout, il est tellement demandé en Europe, qu’il a fortement contribué à faire de l’usine thaïlandaise de Mitsubishi, le premier exportateur automobile du pays. Colossal !


Mitsubishi Motors : Retour en force

Si elle n’était pas au mieux de sa forme durant ces dernières années – notamment du fait de son partenariat raté avec son ex-partenaire DaimlerChrysler –, la marque aux trois rubis opère un retour très prometteur aux devants de la scène automobile mondiale. Son nouveau Pajero connaît un franc succès, tout comme son SUV, le Outlander, déjà best-seller au Japon. D’ailleurs, ce SUV est l’un des trois modèles découlant de la coopération de Mitsubishi avec PSA Peugeot-Citroën à qui il fournit les transmissions et châssis des 4007 et C-Crosser. Et si le groupe français a choisi «Mitsu» plutôt qu’un autre constructeur japonais, c’est bien pour sa réputation de spécialiste des 4×4, les vrais. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant que Mitsubishi continue son insolente domination sur le Rallye Dakar.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *