Industrie : Plusieurs usines de PSA à l’arrêt en France et à l’étranger, faute de vis

Industrie : Plusieurs usines de PSA à l’arrêt en France et à l’étranger, faute de vis

Plusieurs usines du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën fonctionnent actuellement en pointillés à cause de difficultés chez un sous-traitant qui ne peut plus les fournir en vis, ont indiqué plusieurs sources. Le site d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) n’a pas travaillé jeudi et vendredi derniers, a indiqué une porte-parole. «Nous avons un fournisseur important qui nous délivre un certain nombre de vis et qui a connu un gros problème d’organisation cet été», a-t-elle expliqué, qui se répercute à présent chez le constructeur. Cette entreprise, Agrati, fournit différents sites de PSA en vis, ce qui représente environ 250 références. L’usine de Sevelnord (Nord) est également touchée depuis mercredi dernier à 13h00 et la production ne devait reprendre que lundi matin, selon la direction du site. À Rennes-La Janais, le travail a été épisodique en début de semaine et la fabrication est entièrement arrêtée jeudi et vendredi derniers, selon Michel Bourdon, représentant CGT. Selon le syndicat, les usines de Poissy (Yvelines), de Kolin en République tchèque, de Trnava en Slovaquie, de Madrid et de Vigo en Espagne sont également touchées. «La cause de cette interruption de la fabrication est un manque de vis pour monter les amortisseurs, les pare-chocs, et d’autres pièces sur les différents modèles de voitures», explique le syndicat, qui s’étonne que «seules les usines de Sochaux et Mulhouse poursuivent leur production, avec des livraisons par hélicoptère !». Le groupe italien Agrati compte quatre usines en France et est implanté à Vieux-Condé dans le Nord. Interrogé par l’AFP, un porte-parole de la direction d’Agrati a précisé que le problème était dû à l’installation cet été d’une nouvelle plate-forme logistique centralisant les livraisons de toutes les usines, «dans le cadre d’une réorganisation industrielle très complexe». «Il y a une cellule de crise avec les représentants de clients et tout le monde est mobilisé», a-t-il ajouté, précisant que certaines pièces urgentes étaient actuellement livrées «par taxis ou hélicoptères» Une amélioration devrait être constatée d’ici quelques jours, a encore assuré l’entreprise.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *