Innovation Volvo : Les freins automatiques

Innovation Volvo : Les freins automatiques

Toujours orientés vers la sécurité, les travaux de recherche de Volvo viennent d’aboutir une fois de plus à une énième innovation en la matière : un système capable d’enclencher les freins automatiquement et indépendamment de l’action du conducteur. Présenté la semaine dernière au Salon automobile de Detroit, ce dispositif n’est pas encore commercialisé sur une Volvo et n’a d’ailleurs pas encore reçu de dénomination commerciale.
En fait, des études en accidentologie ont démontré que dans nombreux cas, les collisions arrière impliquent des véhicules à l’arrêt, percutés par d’autres dont le conducteur a été soit distrait, soit incapable de réagir à temps. A partir de ce constat, le constructeur suédois a mis au point un système sophistiqué qui, indépendamment du conducteur, fait freiner plus tôt et plus fermement le véhicule afin de tenter de lui éviter complètement la collision, ou alors d’en diminuer considérablement la vitesse pour réduire les effets d’un choc important.
Techniquement, ce système recourt à un capteur intégré à l’avant de l’auto et surveillant constamment la zone du devant, ainsi qu’à une caméra installée au dos du rétroviseur intérieur, qui elle, couvre une distance plus longue que le radar et aide à définir le type d’obstacle rencontré. Lorsque la distance avec le véhicule qui précède diminue soudainement, un voyant d’alerte et un signal sonore se déclenchent pour avertir le conducteur de l’imminence d’un danger de collision.
Constitué d’une rangée de diodes lumineuses, ce voyant d’avertissement se reflète dans le pare-brise, ce qui permet d’attirer l’attention du conducteur à temps pour le faire réagir.
Si ce dernier freine, le système ne se désactive pas pour autant : il surveille la pression appliquée sur la pédale et, s’il l’estime insuffisante pour que la voiture puisse s’arrêter à temps, il intervient alors en amplifiant la puissance du freinage. Et du coup, si la vitesse n’était pas trop élevée, cette aide au freinage d’urgence aura ainsi permis d’éviter une collision. Dans la seconde hypothèse où le conducteur ne freine pas du tout, la fonction de freinage est activée automatiquement afin de ralentir le véhicule.
Bien entendu, dans une telle situation, il n’est pas forcément possible d’éviter l’accident, mais seulement de réduire la vitesse de l’auto et l’intensité de l’impact. Volvo n’a pas encore décidé quels seront ses premiers modèles à s’équiper de ce dispositif, mais a assuré de sa commercialisation dans l’avenir.
C’est ce qu’a affirmé Lex Kerssemakers, directeur adjoint du Marketing international chez Volvo Cars, qui a déclaré : «nous considérons que ces applications jouent un rôle crucial dans notre stratégie actuelle, qui consiste à rester le numéro un mondial de la sécurité automobile».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *