Jaguar C-X75 : Elle sera finalement produite

Jaguar C-X75 : Elle sera finalement produite

Bonne nouvelle : ce sulfureux bolide va être produit en série… limitée. En effet, seuls 250 exemplaires de cette supercar feront la joie de leurs chanceux et richissimes propriétaires. Car, il faudra environ 800.000 euros pour se l’offrir ! Un prix qui se justifie pleinement puisque ce coupé sera développé en partenariat avec l’écurie Williams F1, selon un cahier des charges très exigeant. Jugez-en : structure et châssis en fibre de carbone, propulsion par motorisation hybride rechargeable et performances de très haute volée, à savoir le 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes et 320 km/h en vitesse maxi. Extraordinaire, surtout s’il s’agit –comme l’avance des rumeurs– d’un moteur turbocompressé et tellement bien «downsizé» qu’il serait ce quatre-cylindres compact (1,6 litre) prévu pour les futures F1. Enfin, sa production n’est pas attendue avant 2013.

Volkswagen Golf : 35 ans de «GTisme»
Pionnière du label GTi (pour Grand Tourisme injection), la première génération de la plus sportive des Golf a été lancée en 1976. Pour fêter ses 35 printemps, Volkswagen va lancer cette année une série limitée de sa compacte phare. Baptisée «Golf GTI Edition 35», celle-ci sera singulière à plus d’un titre. D’abord extérieurement, avec –outre le chiffre 35 sur les ailes– des jantes spécifiques (de 18’’), des phares à LED et à fond noirci, au même titre d’ailleurs que les rétroviseurs et la grille de calandre. Mais c’est bien sous le capot que cette Golf fait la différence, avec son quatre-cylindres 2 litres turbocompressé, dont la puissance passe de 210 à 235 chevaux. Le constructeur n’en précise aucune des valeurs de performance, mais celles-ci, comme la sportivité, devraient bel et bien être au rendez-vous. Seul bémol, cette exécution anniversaire est, pour le moment, strictement proposée au marché allemand. Curieux et même injuste pour une voiture mondialement connue.

Chery A1 : Loin d’être sûre face au mur
L’ANCAP, l’organisme australien indépendant chargé d’évaluer le niveau sécurité des véhicules, a soumis la Chery A1 à ses crash-tests. Le résultat et les conclusions sont sans appel : 3 étoiles et la mention de médiocrité qui va avec ! Comme le montre la photo prise à l’issue du choc frontal, les montants du pare-brise ont cédé, alors que ce dernier a carrément volé en éclats après s’être démonté de sa place. Plus grave encore, et comme le souligne le rapport de l’ANCAP «l’habitacle a perdu son intégrité structurelle (…), la colonne de direction a reculé de 15 cm, entraînant un risque élevé de blessures au thorax pour le conducteur». Tout cela pour dire que les automobiles chinoises réalisent toujours des résultats décevants en matière de sécurité. Vivement que les premières Geely développées avec l’ingénierie et le savoir-faire sécuritaires de Volvo Cars, voient le jour. Gageons dès maintenant qu’elles seront les premières chinoises à décrocher les fameuses 5 étoiles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *