Jaguar XF : Baptême d’usine

Jaguar XF : Baptême d’usine

Elle est la Jaguar du changement. Le vrai et le plus radical dans l’histoire de la maison de Coventry. La XF, incarne en effet une forte volonté de Jaguar de ne plus être considéré comme le label le plus conformiste ou traditionaliste du segment premium.
Comment cela ? A travers une ligne extérieure qui, tout en demeurant féline, affiche des atours jusqu’ici inconnus dans le patrimoine esthétique de la marque. Rares sont les berlines de cette trempe à pouvoir conjuguer un langage stylistique aussi avant-gardiste qu’élégant. Puis à l’intérieur, c’est aussi toute une révolution… technologique. Sélecteur rotatif des rapports de vitesse, aérateurs escamotables électriquement…
Bref, tout cela pour dire que la XF a été «starisée» avant même son lancement. Du coup, la production du premier exemplaire de série ne pouvait être qu’un événement à l’échelon britannique, comme dans le milieu automobile mondial.
Cela s’est passé la semaine dernière à Birmingham, là où quelque 500 employés de l’usine Jaguar de Castle Bromwich ont célébré le «baptême industriel» de la dernière-née du félin.
L’exemplaire en question est une version 4.2 litres SV8, ayant pour teinte de carrosserie un étincelant gris métallisé («Vapour Grey» sur le catalogue Jaguar). Petite précision, cet exemplaire, bien qu’il soit commercialisable, n’ira pas dans un showroom, mais plutôt dans une galerie d’exposition. Il s’agit du musée «Jaguar Daimler Heritage Trust» qui, comme son nom l’indique, regroupe toutes les grandes productions de la firme basée à Conventry.
Autre précision, les officiels de la marque ont tenu à convier à cette petite cérémonie, un certain Michael Quinn, qui n’est autres que le petit fils de Sir William Lyon, le père-fondateur de Jaguar. Ce dernier s’est vu rendre hommage par sa descendance, puisque M. Quinn a déclaré : «Mon grand-père aurait été immensément fier aujourd’hui. La nouvelle XF est une voiture qui représente vraiment les valeurs au cœur de cette grande marque fondée en 1922 et je suis enchanté d’avoir été invité ici aujourd’hui à être le témoin de cet événement historique».
Enfin au Maroc, la XF ne sera pas en retard, mais bel et bien lancée durant le mois de mars. Une nouveauté printanière dira-t-on, qui viendra plus que jamais confirmer le soutien du constructeur britannique à l’un de ses importateurs historiques, Jaguar Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *