Jaguar XJ blindée : la “lady” s’endurcie

Jaguar vient de dévoiler récemment une version très spéciale de sa limousine XJ. «Spéciale», car il s’agit d’une XJ blindée et hautement résistante à l’épreuve des balles et des projectiles explosifs. Celle-ci est la première voiture de ce type réalisée par le constructeur au félin. Développée par l’équipementier Centigon –l’un des grands spécialistes en matière de blindage- cette «Jag» n’affiche esthétiquement aucun signe particulier. Il sera donc impossible pour le commun des mortels de la distinguer de l’extérieur d’une version «standard».
En fait, cette XJ blindée a troqué sa structure légère en aluminium au profit d’une robe similaire, mais bien plus lourde et difficilement froissable en tout cas. Techniquement, elle repose sur un châssis long, sensiblement renforcé pour supporter le poids conséquent de l’auto, tout comme les suspensions, les freins et la direction. Tout impressionne dans cette Jaguar, digne d’être pilotée par l’agent 007. Ainsi, ses différents panneaux (ailes, capot, montants) ont été renforcés par de l’acier à résistance balistique, tandis que le toit est en titane, le plancher en fibre de kevlar et les vitres pare-balles d’une épaisseur d’environ 2 cm. Quant aux pneus, ils sont à roulage à plat, c’est-à-dire capables, une fois crevés, de rouler pendant 50 kilomètres à une vitesse de 80 km/h.
D’autres détails ont été pensés pour préserver, coûte que coûte, la vie des (chanceux) occupants, en cas d’attaque. Parmi eux, on retiendra la présence d’un système d’interphone avec l’extérieur et un habitacle totalement étanche, pouvant même être alimenté par une réserve interne d’oxygène. Au passage, on remarquera aussi que le réservoir est blindé, toujours par souci de sécurité pour les passagers.
Résultat : la XJ blindée résiste remarquablement aux armes à feu (balles), aux explosifs (grenades, bombes artisanales) et même à certains projectiles (roquettes) s’ils ne sont pas lancés trop près. Au Maroc, il sera possible de commander cette XJ auprès de Jaguar Maroc. Encore faudra-t-il en avoir les moyens. Car si la version «normale» de la plus grande des Jaguar reste accessible en démarrant ses tarifs à partir de  825.000 DH, cette carrosserie blindée sera probablement affichée au-delà de 3 millions de DH, puisqu’elle est annoncée en Europe à quelque 300.000 euros. Mais pour les riches qui se sentent réellement en danger, il faudra tout simplement se dire que la vie n’a pas de prix.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *