Jaguar XJ Sentinel : un château fort roulant

Comme les autres constructeurs automobile premium, Jaguar cultive une certaine expérience en matière de voitures blindées. Des automobiles à la protection très rapprochée et à la carapace suffisamment dure pour protéger les chefs d’Etat, diplomates, agents secrets et autres personnalités de haut rang contre toute attaque terroriste. Et comme ce fut le cas avec l’ancienne génération de la grande XJ, sa remplaçante a également droit à une exécution blindée réalisée en collaboration avec Centigon, l’un des spécialistes en la matière. Baptisée XJ Sentinel, cette limousine à empattement long n’affiche extérieurement aucune particularité ou différence par rapport à une version ordinaire. Normal, car une telle limousine à vocation spéciale ne doit pas trop attirer les regards et les interrogations les plus indiscrètes. Mais si l’un des occupants oubliait, par hasard, de remonter sa vitre, un œil plus exercé serait à même de remarquer l’épaisseur inhabituelle du vitrage. À ce niveau, la marque britannique ne donne pas de détail si ce n’est qu’il s’agit bien de vitres pare-balles et que le degré de blindage atteint correspond au niveau B7, soit l’un des plus élevés en balistique.
En revanche, Jaguar fournit une vaste liste des armes à feu auxquelles son fleuron peut résister. Dotée d’une carrosserie renforcée par des plaques en acier à haute résistance, la XJ Sentinel dispose également d’un écran protecteur en kevlar au niveau du plancher. De ce fait, l’auto ne craint ni lance-roquettes, ni grenades. Pas même une explosion de 15 kilos de TNT ! Après moult essais extrêmes et traitements de feu affligés à la grande Jag, celle-ci fut certifiée par l’organisme QinetiQ, un autre expert indépendant en matière de balistique  et de blindage. Reposant sur des jantes spécifiques de 19 pouces chaussées de pneus runflat (roulage à plat), la XJ Sentinel n’a de tort que d’afficher un poids excessif sur la balance. Oubliez le poids allégé (moins de 2 tonnes) dont profite la XJ normale grâce à sa structure en aluminium. Car, cette version blindée pèserait jusqu’à 3,8 tonnes (!), dont 500 kg de charge utile. Du coup, les 385 chevaux du 5.0 litres V8 essence ne seront pas de trop pour mouvoir un tel paquebot, lequel reste capable d’atteindre 195 km/h. C’est suffisant pour échapper aux méchants ou en tout cas aux assaillants… Bien évidemment et vu le poids de l’engin, les ingénieurs de la marque ont dû revoir et renforcer les trains roulants du véhicule. Quant au freinage adopté, il s’agit de celui qui équipe la version la plus puissante de la gamme, soit la XJ Supercharged de 510 ch. Dévoilée au Salon automobile de Moscou (ouvert du 25 août au 5 septembre), la XJ Sentinel devrait intéresser toute une clientèle régionale. Peut-être des barons de la mafia russe, mais assurément ces fameux oligarques friands de voitures sophistiquées à outrance. Du reste, la Russie fait partie de ces marchés où la demande pour les grandes limousines de prestige a, sans jeu de mots, explosé durant ces dernières années.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *