Jaguar XKR 75 : plus puissant, plus exclusif

Jaguar XKR 75 : plus puissant, plus exclusif

Logiquement baptisé XKR 75, cet exemplaire d’exception brille d’abord par ses particularités extérieures, à savoir un kit aérodynamique et des jantes spécifiques de 20 pouces, abritant des étriers de frein rouges. Les acheteurs pourront aussi opter pour un graphisme chromé qui court depuis les feux avant jusqu’à la poupe. Mais surtout, cette Jag’ déborde d’énergie. Car, sous le capot, le V8 5.0 l va au-delà des 510 chevaux habituels, revendiquant la puissance de 530 ch ! Côté perf’, la vitesse maxi est bridée à 280 km/h, tandis que le 0 à 100 km/h s’accomplit en 4,4 sec. Seul regret : la marque au félin limite cette version à 75 exemplaires (on s’en doutait) et à strictement six pays européens : Belgique, Allemagne, France, Italie, Pays-Bas et Royaume-Uni. Heureusement que le modèle XKR de série est, lui, bien disponible chez Jaguar Maroc.

Audi A1 par Damien Hirst : une art-car au tarif assez rare
Chez Audi, les art-car existent aussi et elles servent à quelque chose. En effet, la toute dernière voiture du genre, en l’occurrence une A1 peinte par l’artiste britannique Damien Hirst, a été remise en cadeau à la Fondation Elton John. Cette dernière agit pour la bonne cause puisqu’elle cherche continuellement à récolter des fonds au profit de la recherche et de la lutte contre le Sida. Pour cela, ladite fondation tient chaque année le bal de charité «White Tie and Tiara», avec comme point d’orgue une vente aux enchères. Une grande cérémonie, qui s’est tenue pour sa douzième édition, il y a une quinzaine de jours (précisément le 24 juin dernier) et durant laquelle l’art-car d’Audi a été acquise par un généreux donateur. C’est le moins que l’on puisse dire, lorsqu’on apprend que cette A1 aux teintes délurées s’est envolée à 350.000 livres sterling, soit environ 426.000 euros ! Preuve que la plus chère des Audi, peut ne pas être forcément la plus grande.

Mercedes Classe E Cabriolet : Milla Jovovich pour du surréalisme
Milla Jovovich, vous connaissez ? Mais si, vous la connaissez, puisque c’est elle qui avait tenu le rôle principal (féminin) dans «Le Cinquième Élément», l’un des chefs-d’œuvre cinématographiques de Luc Besson. Maintenant, que vient faire cette actrice américaine (mannequin serbe à l’origine) dans une information relative au cabriolet Classe E ? Réponse : dans le cadre de la Fashion Week qui se tient du 7 au 10 du mois courant, à Berlin, Mercedes a fait «habiller» cette star par l’un des modistes britanniques les plus connus, Philip Treacy. La marque à l’étoile a également fait appel à Miles Aldridge, soit l’un des plus grands photographes du milieu pour une séance de shooting. Résultat, une série de clichés mettant en vedettes ces deux belles étoiles et rendant «un hommage extrêmement coloré au surréalisme contemporain», indique Mercedes dans un communiqué. À croire que le cabriolet Classe E manque de charme pour faire craquer les hommes… Tout le contraire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *