Jouons un peu les Jules Verne !

Jouons un peu  les Jules Verne !

Sans vouloir jouer les Jules Verne en herbe, nous pouvons déjà commencer à y répondre par des spéculations, à la lumière de ce qui existe de nos jours. Cantonnée depuis longtemps à la littérature et au cinéma de science-fiction, la voiture autonome sans conducteur prendra de plus en plus forme.

Ce qui remettra en question les législations actuelles sur la sécurité routière, mais aussi tout le plaisir de conduire ! La voiture électrique, pour sa part, aura un avenir… de niche ! Si l’on se base sur les statistiques de vente à l’échelle du globe pour l’année 2015, ce segment n’alimenterait actuellement en électricité «qu’à peine» 2 grosses usines !

Le numérique, qui représente déjà de nos jours près de 40% de la valeur d’une automobile moderne, devrait voir le poids de l’électronique et des logiciels progresser davantage sur les voitures du futur.  Enfin dans 40 ans, les ventes automobiles seront certainement de plus en plus concentrées en Asie.

La Chine est déjà le premier marché mondial et elle continuera à modifier encore plus profondément la stratégie d’innovation des constructeurs, qui créeront davantage de modèles spécifiques pour ces régions du monde.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *