Kia Sorento : aiguisé à tous les niveaux

Kia Sorento : aiguisé à tous les niveaux

À lui seul, le nouveau Sorento est bien la preuve que Kia Motors a fortement évolué en moins d’une décennie. Souvenez-vous…
En 2002, lorsque le constructeur coréen a lancé la première génération du grand frère au Sportage, les critiques n’étaient pas toujours aussi favorables, surtout au début. Cela n’avait pourtant pas empêché le Sorento, premier du nom, de rencontrer un joli succès commercial, jusqu’à atteindre le volume global (et colossal) d’environ 900.000 unités vendues dans le monde en tout juste sept ans de carrière. Très flatteur! Mieux encore, ce 4×4 s’était même permis le luxe de coiffer ses rivaux sur certains marchés, comme au Maroc où il a été leader du segment en 2006. Un titre pour lequel cette deuxième génération de Sorento part à la reconquête et ce, à quelques jours de l’année 2010. Et bien que le segment du 4×4 soit l’un des plus disputés sur le marché national, tous les indices sont au vert du côté du Sorento.
Il n’y a qu’à voir comment ce modèle a littéralement changé par rapport à celui qu’il remplace. D’abord sur le plan stylistique. Grâce aux coups de crayon de Peter Schreyer, le nouveau patron du design de Kia, le Sorento arbore un look bien plus aguicheur que par le passé. On retrouve notamment ce regard qu’ont les nouvelles Kia, avec cette fameuse grille de calandre dite en lame de rasoir. Ensuite, en termes de taille extérieure et de dimensions intérieures. Contrairement à l’ancienne mouture, la nouvelle peut non seulement transporter 7 personnes, mais elle offre un habitacle nettement plus spacieux. En témoigne le volume du coffre qui évolue de 137 litres par rapport à l’ancien modèle atteignant 531 litres en version 5 places et jusqu’à 258 litres, en configuration 7 places.
A l’intérieur toujours, exit l’ancienne ambiance qui avait fait son temps. Place à une présentation intérieure des plus modernes. Démarrage par bouton poussoir, compteurs enchevêtrés, matériaux plus cossus, console centrale mieux agencée, système audio de grande qualité… le Sorento 2010 est dur à critiquer !
Question équipement, le Sorento est décliné en trois finitions (Pack, Vogue et Executive), avec des possibilités de choix de la transmission (4×2 ou 4×4) ou du nombre de sièges (5 ou 7 places). Dans tous les cas de figure, celui qui optera pour ce véhicule disposera automatiquement d’un package intéressant incluant notamment, le régulateur de vitesse, l’autoradio CD-MP3 avec connecteurs (AUX et USB) pour iPod, ainsi qu’une climatisation automatique de pointe intégrant un purificateur d’air par ionisation. De quoi rendre agréable le plus long des parcours. Mais ce qui prouve encore plus que le Sorento est devenu un engin idéal pour voyager, c’est ce qu’il loge sous son capot. En effet, et parmi les blocs motopropulseurs, Kia Motors Maroc n’en a retenu qu’un seul, en l’occurrence le nouveau 2.2 litres CRDi. Un choix pertinent lorsqu’on sait que ce diesel développe 197 chevaux pour un couple de 421 Nm et qu’il brille sur le plan de la consommation (6,5 et 7,4 l/100 km en cycle mixte), grâce à ses boîtes de vitesses (manuelle ou automatique) à 6 rapports.
Bref, que d’ingrédients pour aider le Sorento à bousculer les références japonaises et allemandes. À cela s’ajoute aussi et surtout son positionnement prix. Le ticket d’entrée démarre à 335.000 DH ce qui est largement raisonnable pour un véhicule de ce gabarit avec une dotation de série aussi bien fournie. Pour 100.000 DH de plus, la version Executive qui coiffe la gamme Sorento offre à l’acheteur de ce 4×4 à 7 places un équipement de nabab (sièges en cuir chauffants à l’avant, phares au xénon, démarrage sans clé, toit ouvrant panoramique, caméra de recul à écran intégré au rétroviseur…). Ce n’est donc pas par hasard que les responsables de KMM ont annoncé, comme ambitions commerciales, le chiffre de 750 Sorento à écouler sur 2010. Un objectif réaliste. Ni plus, ni moins.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *