PROMO ALM
PROMO ALM

La 250.000ème Logan a été produite à Pitesti

La 250.000ème Logan a été produite à Pitesti

S’il fallait une preuve que la Logan rencontre un joli succès commercial dans le monde, c’est sur le plan industriel qu’il faut la chercher et la trouver. Ainsi, l’usine mère de Dacia, située à Pitesti, vient de produire le 250.000ème exemplaire de Logan. Pour rappel, cette usine roumaine est le premier site de fabrication de la voiture mondiale de Renault. Elle fournit 35 des 42 pays dans lesquels la Logan est commercialisée, soit des marchés européens ainsi que la Turquie, l’Ukraine, le Moyen-Orient, l’Afrique centrale et l’Algérie. Ce dernier pays, voisin du Royaume chérifien, a (stupidement) décidé de bouder la Logan «made in Morocco» pour aller jusqu’en Roumanie l’importer…
Bien plus logique, le succès rencontré par cette voiture découle également du fait que toutes les usines qui l’assemblent ont pu suivre et répondre à la forte demande rencontrée sur les différents marchés locaux. C’est le cas notamment en Colombie et au Maroc où les chaînes de montage de l’usine de la Somaca ont déjà sorti quelque 8.000 Logan depuis la mi-2005. Encore plus édifiante est la production atteinte en Russie où l’usine d’Avtoframos a produit 25.000 Logan entre avril 2005 et mai 2006. Aussi, Renault a décidé d’augmenter la capacité de production de ce modèle dans ladite usine russe. Selon Jean-Michel Jalinier, le directeur général de Renault Russie, ce relèvement du seuil de production interviendra en 2007 avec l’introduction d’une troisième équipe de travail. Parallèlement, la Logan démarrera prochainement sa production en Iran et en Inde, puis l’an prochain au Brésil.
Visiblement et indéniablement même, la Logan a réussi un pari audacieux : celui de s’imposer dans plusieurs marchés des pays émergents, mais aussi celui de séduire une large clientèle en Europe occidentale. Commercialisée dans 8 pays européens, dont la France, la Logan a notamment pu compter sur la disponibilité, depuis le début 2006, d’une motorisation diesel moderne, en l’occurrence le 1.5 dCi (turbodiesel à rampe commune). Selon les chiffres communiqués par le constructeur au losange, la version dCi représentait à fin mai 2006, quelque 55% du mix en France et environ 21% dans les autres pays d’Europe occidentale. Mais surtout, la Logan dCi constitue dans un grand nombre de pays l’automobile Diesel la moins chère du marché, avec en prime un rapport prix/prestations inédit.
Toujours selon les statistiques de Renault, la répartition des ventes de Logan dans le monde est la suivante: 56% en Europe orientale (dont la Roumanie), 20% en Europe (26 pays dont la France qui représente 7% des ventes au monde), 10% en Russie/communité des Etats indépendants, 5% en Turquie, 5% au Maghreb et 4% dans le reste du monde (Amériques, Asie, Afrique).
Au total et à fin mai dernier, plus de 267.000 Logan ont été commandées depuis son lancement en septembre 2004. De quoi apporter une bonne dose de satisfaction dans le cœur d’un certain Louis Schweitzer, l’ancien P-DG de Renault et initiateur du Projet X90, nom du code de la Logan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *